Le Jour du Repos

sabbat-900x400
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Quel devrait être le jour d’adoration, le samedi ou le dimanche? En tant qu’Adventiste nous observons le samedi comme jour de repos communément appelé le sabbat. Alors pourquoi la majorité des dénominations chrétiennes observe le dimanche? La réponse la plus simple que l’on pourrait donner est que les dénominations ont arrêté de réformer.

« Il est impossible de dépeindre l’angoisse et le désespoir de ceux qui ont foulé aux pieds les exigences divines. Le Seigneur leur avait donné sa loi. Ils auraient pu la méditer et y découvrir leurs défauts pendant qu’il était encore temps de se convertir et de se réformer. Mais pour conserver la faveur du monde, ils ont méconnu ces saints préceptes et ont enseigné aux autres à faire de même. Ils ont voulu contraindre le peuple de Dieu à profaner son saint jour. Ils sont maintenant condamnés par la loi qu’ils ont méprisée. Avec une clarté aveuglante, ils voient qu’ils sont sans excuse. Ils ont eux-mêmes choisi l’objet de leur culte, et ils constatent la différence qu’il y a «entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas » — TS, p.694.

Si le protestantisme se serait réformé il croirait au Sabbat, ne croirait pas à l’enfer et surtout pas à la doctrine de la Trinité. Le dimanche a été changé par l’Église catholique. Voici ce que dit le Cardinal James Gibbons et la réponse de Stephen Keenan :

« Mais vous pouvez lire la Bible de la Genèse à l’Apocalypse et vous ne trouverez pas une seule ligne autorisant la sanctification du dimanche. Les Écritures imposent l’observance religieuse du samedi, un jour que nous ne sanctifions jamais. » — James Cardinal Gibbons, La foi de nos pères, 88e éd., p. 89.

« Si elle n’avait pas eu un tel pouvoir, elle n’aurait pas pu faire ce que tous les religionistes modernes sont d’accord avec elle – elle n’aurait pas pu substituer l’observance du dimanche, le premier jour de la semaine, à l’observance du samedi, le septième jour , un changement pour lequel il n’y a pas d’autorité scripturaire. » — Stephen Keenan, Un catéchisme doctrinal, 3e éd., p. 174.

Les catholiques affirment qu’ils ont changé le jour de repos. De plus, que son pouvoir a permi que toutes confessions les suivres dans leur perdition. Les Protestants affirment-ils que le jour de repos est le sabbat?

« Et où nous dit-on dans les Écritures que nous devons absolument garder le premier jour? On nous commande de garder le septième; mais nous ne sommes nulle part ordonnés de garder le premier jour … La raison pour laquelle nous gardons le premier jour de la semaine sainte au lieu de la septième est pour la même raison que nous observons beaucoup d’autres, non pas à cause de la Bible, mais cause de la volonté de l’église. » — Isaac Williams, Plain Sermons on the Catechism , vol. 1,
p.334.

« Bien sûr, je sais très bien que le dimanche a été utilisé dans l’histoire chrétienne primitive … Mais quel dommage qu’il soit présenté sous la marque du paganisme et baptisé du nom du dieu soleil, adopté et sanctionné par l’apostasie papale, et légué comme un héritage sacré au protestantisme! » — Dr. Edward T. Hiscox, a paper read before a New York ministers conference, Nov. 13, 1893, reported in New York Examiner , Nov.16, 1893.

« […] le sabbat chrétien [dimanche] n’est pas dans les Écritures, et n’a pas été appelé le sabbat par la primitive Église. » — Timothy Dwight, Theology: Explained and Defended (1823), Ser. 107, vol. 3, p. 258.

« Le premier jour de la semaine est communément appelé le sabbat. C’est une erreur. Le sabbat de la Bible était le jour précédant le premier jour de la semaine. Le premier jour de la semaine n’appelle jamais le sabbat nulle part dans l’ensemble C’est une erreur aussi de parler du changement de sabbat de samedi à dimanche. Il n’y a nulle part dans la Bible une quelconque indication d’un tel changement. » — Alexander Campbell, First Day Observance , p. 17.

« Mais ils ont tort d’enseigner que le dimanche a pris la place du sabbat de l’ancien Testament et doit donc être observé comme le septième jour devait être observé par les enfants d’Israël. […] Ces églises ont tort d’enseigner, car l’Écriture à aucune manière ordonnée le premier jour de la semaine à la place du sabbat. Il n’y a tout simplement aucune loi dans le Nouveau Testament à cet effet. » — John Theodore Mueller, Sabbath or Sunday , p. 15.

« Mais, la loi morale contenue dans les dix commandements et appliquée par les prophètes, il [le Christ] n’a pas enlevé. Ce n’était pas le dessein de sa venue pour annuler une partie de ceci. C’est une loi qui ne peut jamais être cassée. […] Chaque partie de cette loi doit rester en vigueur sur toute l’humanité, et à tous les âges, ne dépendant ni du moment ou du lieu, ni de toute autre circonstance susceptible de changer, mais de la nature de Dieu et de la nature de l’homme, et leurs relations immuables entre eux. » — John Wesley, The Works of the Rev. John Wesley, A.M., John Emory, ed. (New York: Eaton & Mains), Sermon 25,vol. 1, p. 221.

« Le sabbat était contraignant en Éden et il est en vigueur depuis. Ce quatrième commandement commence par le mot «souviens-toi», montrant que le sabbat existait déjà lorsque Dieu écrivit la loi sur les tables de pierre au Sinaï. Comment les hommes peuvent-ils prétendre que ce seul commandement a été éliminé alors qu’ils admettront que les neuf autres sont encore contraignants? » — D. L. Moody, Weighed and Wanting (Fleming H. Revell Co.: New York), p. 47.

« Le sabbat fait partie du décalogue – les dix commandements. Cela seul règle à jamais la question de la perpétuité de l’institution. […] Jusqu’à ce que l’on puisse démontrer que toute la loi morale a été abrogée, le sabbat résiste […] L’enseignement du Christ confirme la perpétuité du sabbat. » — T. C. Blake, D.D., Theology Condensed, p. 474.

Les citations précédentes montrent les dénominations protestantes qui admettent que le Sabbat est le vrai jour de Dieu et qu’il n’est pas seulement pour les Juifs. Isaac Williams est anglican, Dr. Edward T. Hiscox est baptiste, Timothy Dwight est Congrégationniste, Alexander Campbell est disciple du Christ, Jon Theodore Mueller est Luthérien, John Wesley est méthodiste, D. L. Moody est évangéliste, et T. C. Blake est Presbytérien. Nous pouvons donc voir la plupart des dénominations chrétiennes admettrent que le Sabbat est le jour de repos. Maintenant qu’est-ce qui empêchent les chrétiens d’aujourd’hui à observer le Sabbat?

1 réflexion au sujet de “Le Jour du Repos”

  1. Tu ne changeras pas un iota de la bible…..je nest pas par coeur le passage…mais Dieu dit que lon a pas droit de changer rien dans la bible….noubliez pas que lon seras juger a la fin des temps!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !