Élie s’est-il engagé dans l’adoration inter-religieuse avec Baal ?

elie
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Il y a 25 Questions auxquelles nous devons répondre et qui pourrait nous être utile dans la compréhension inter-religieuse de l’Église Adventiste. L’inter-religion n’est pas une bonne chose et c’est 25 questions pourront nous requestionner sur le déroulement des événements.

« Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, avant l’arrivée du grand et terrible jour de l’Éternel. » Malachie 4 : 5.

« Ceux qui doivent préparer le chemin pour la seconde venue du Christ sont représentés par le fidèle Elie » (Testimonies, Vol. 3, p. 62).

1. Le prophète Elie a-t-il jamais tenté de trouver un témoin commun ou un terrain d’entente entre Jéhovah et Baal?

2. Eli a-t-il suivi une formation de sensibilisation à Babylone pour l’aider à surmonter le sectarisme anti-Baal?

3. Élie a-t-il participé aux cultes conjoints offerts à Jéhovah, Chemosh, Moloch, Dagon, Mardouk, Nabû, Tammuz, Astarté et Baal?

4. Est-ce qu’Elie a consacré son ministère à travailler à l’élimination des stéréotypes négatifs et des méfiances que beaucoup d’Israélites avaient envers les adorateurs de Baal?

5. Elie a-t-il collaboré avec les prophètes de Baal pour aider à sauver l’environnement ou à mettre fin à la sécheresse en Israël?

6. Élie a-t-il jamais reproché aux tribus d’Israël d’être trop conflictuelles et intolérantes envers les dieux des Moabites, des Amalécites, des Édomites, des Ammonites, des Amorites, des Jébusiens, des Hittites, des Philistins, des Egyptiens et des Babyloniens ?

7. Élie croyait-il que qualifier le culte Baal d’« idolâtre », de « blasphématoire» ou d’»abominable » était malveillant parce que ce genre de caractérisation pouvait aliéner les adorateurs Baal et autres païens?

8. Élie savait-il que le culte exclusif de Jéhovah n’était pas nécessaire parce que le culte de Baal n’était en fait qu’une autre expression de l’amour et de l’acceptation de Dieu?

9. Elie croyait-il qu’Israël devait travailler en unité avec les Cananéens parce qu’ils étaient tous sur le même chemin vers Dieu, de toute façon?

10. Elijah était-il un membre officiel du «Comité Exécutif» dans ces cultes anciens, multiconfessionnels, multiculturels et inter-dieux et a-t-il aidé à organiser leurs événements?

11. Le prophète Elie s’est-il assis à la table de Jézabel pour manger, boire et construire des ponts de respect mutuel, de paix, d’harmonie et d’amour avec les prophètes de Baal?

12. Est-ce qu’Elie a changé d’avis quand il a reconnu que ses anciennes critiques et condamnations de Baal étaient un obstacle au progrès de la nation d’Israël?

13. Est-ce qu’Elie a établi un Comité de relations inter-dieux[IGRC] à Jérusalem afin d’avoir une meilleure compréhension et conscience de Baal, et de chercher des moyens par lesquels Israël pourrait s’associer avec les prêtres de Baal?

14. Élie s’est-il engagé dans plus de 25 ans de dialogue informel avec les prophètes de Baal qui a culminé par un engagement à mettre fin aux centaines d’années d’hostilités entre les deux religions?

15. Élie a-t-il promis de mettre fin à certains actes de haine comme le démantèlement des autels de Baal?

16. Élie a-t-il rejeté la pratique historique de purifier la terre d’Israël de tous les faux dieux?

17. Élie a-t-il remplacé le culte fermé et exclusif d’un Dieu unique, Jéhovah, par la diversité plus aimante et inclusive du polythéisme?

18. Élie a-t-il dit qu’il était temps de mettre fin aux divisions inutiles entre Jéhovah et Baal, pour le bien de l’humanité?

19. Élie a-t-il demandé qu’un culte inter-religieux ait lieu dans le Mont du Temple à Jérusalem?

20. Élie a-t-il appelé à ce qu’un agneau et un cochon soient abattus et offerts aux nombreux dieux?

21 Élie a-t-il signé avec les Cananéens une déclaration commune dans laquelle il déclarait qu’Israël respecterait désormais Baal et les adorateurs de Baal?

22. Elie a-t-il demandé que les textes sacrés de Baal soient lus dans le temple et dans l’école d’Israël comme un signe que le judaïsme et le baalisme progressaient ensemble?

23. Est-ce qu’Elie a exprimé que la loi des 10 commandements de Dieu pouvait être brisée à coups de marteau pour montrer publiquement qu’Israël se détournait de son intolérant passé anti-Baal, et pour montrer qu’il était sérieux à l’égard du culte Baal?

24. Comme dernier acte d’inclusivité avec le Baalisme, Elie a-t-il dit que les prêtresses en Israël seraient ordonnées pour officier dans un service œcuménique spécial aux côtés des prêtresses de Baal?

25. Et Elie promit qu’à l’avenir, les femmes qui étaient dans une relation engagée avec d’autres femmes se verraient accorder des positions plus élevées, peut-être la Grande Prêtresse pour toute la nation d’Israël!

La réponse à ces 25 questions est un « NON » retentissant ! Mais il est tout à fait incompréhensible que certains dirigeants adventistes du septième jour s’engagent dans une telle folie. Nous nous disqualifions nous-mêmes pour être le messager d’Elie lorsque nous nous engageons dans ces activités œcuméniques et de construction de la foi. Nous n’aurons jamais un rôle à jouer dans l’achèvement de l’œuvre lorsque le Message du Grand Cri illuminera le monde avec « l’esprit et la puissance d’Elie ».

Si les dirigeants de l’Eglise aujourd’hui sont si résolus à abandonner notre mission et notre message uniques et historiques, nous pourrions tout aussi bien abandonner notre allégeance à Dieu et dire au monde que nous croyons en l’universalisme, la croyance que tous seront sauvés parce que tous les systèmes religieux sont égaux, vrais et honorables pour Dieu ou pour la déesse, pour la nature, pour le cosmos ou pour le dieu qui est en vous.

Soit Dieu nous a appelés en tant que peuple pour cette heure et pour un moment comme celui-ci, soit Il ne nous a pas appelés. Soit Dieu nous a donné un message spécial à donner au monde, soit Il ne l’a pas fait. Si les adventistes du septième jour ne sont que l’une des nombreuses, diverses, riches, expressions religieuses dans notre monde d’aujourd’hui, alors pourquoi perdons-nous notre temps ?

Transformons nos églises en mosquées, en sanctuaires païens ou en discothèques gaies. C’est-à-dire, si nous voulons vraiment être sérieux au sujet de l’inclusivité et ne pas nous contenter de le faire à contrecœur. Exaltons dans nos cultes Jésus, Krishna, Bouddha, Confucius, Baal et Béelzébul. Si nous ne formons qu’une seule grande famille heureuse et religieuse, l’objectif premier est que nous nous entendions bien. Plus de Message des Trois Anges, plus d’évangélisation et plus de divisions.

Allons de l’avant et reconstruisons la Tour de Babel en ces derniers jours. Certes, Dieu sera content de nous et Il/elle (peu importe pour certains) nous récompensera quand Jésus reviendra dans la gloire.

Elie rencontra les prophètes de Baal, mais sa rencontre fut une épreuve de force pour voir qui était le vrai Dieu et non pour une coopération ou une unité mutuelle. Élie parla à la nation et aux adorateurs de Baal, mais, selon ses paroles, il les mit au défi de rejeter Baal et de s’engager pleinement dans leur allégeance et leur adoration envers Jéhovah, le Dieu d’Abraham.

« Élie s’approcha de tout le peuple, et dit : Jusqu’à quand vous arrêterez-vous entre deux opinions ? Si l’Éternel est Dieu, suivez-le ; mais si Baal, suivez-le donc. Et le peuple ne lui répondit pas un mot. » 1 Rois 18 : 21.

À la fin, Dieu répondit à la prière d’Elie en envoyant du feu du ciel pour consommer son sacrifice. C’est alors que Baal a été exposé pour être un faux dieu comme la nation a rendu son allégeance au Seigneur. Le message d’Elie démontre que toutes les religions ne sont pas vraies. Toutes les religions ne sont pas authentiques. Le message populaire que nous entendons aujourd’hui de toutes ces rencontres inter-religieuses est que nous sommes tous égaux et un seul et même être.

« Et Élie leur dit : Prenez les prophètes de Baal, qu’aucun d’eux n’échappe. Ils les prirent, et Élie les fit descendre jusqu’au torrent de Kishon, et les y fit mourir.» 1 Rois 18 : 40.

Les erreurs de Baal ne valent pas la peine de mourir pour elles. Les mensonges de Babylone mèneront aussi à la déception, à la mort et à la destruction quand toute fausse religion et tout «faux prophète» du dernier jour auront la même fin:

« Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète qui fit des miracles devant lui, par lesquels il séduisit ceux qui avaient reçu la marque de la bête, et ceux qui adoraient son image. Ils ont été jetés vivants dans un lac de feu brûlant de soufre. » Apocalypse 19 : 20.

1 réflexion au sujet de “Élie s’est-il engagé dans l’adoration inter-religieuse avec Baal ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !