Une série d’article dédiée aux événements de la fin. Il consistera à démontrer davantage ce qui arrive dans notre monde et ce qui touche particulièrement le peuple de Dieu. Cette série s’appellera Les Événements des Derniers Jours (EDJ). Nous vous conseillons de ne pas manquer cette série !

Voici ce qu’affirma Cardinal Bo : « Ce n’est pas le COVID qui détruit l’humanité. C’est la tendance anti-trinitaire qui a infecté la famille, le pays et le monde. […]

« Le concept de Dieu trinitaire a guéri l’histoire humaine. L’expérience monothéiste de Dieu a été polluée par la nature violente de l’homme. Il présente un Dieu violent, vengeur, intolérant à la diversité, tribaliste et bulldozer légaliste sans cœur. Ce concept de Dieu est à l’origine de nombreux conflits historiques.

« Cette unité en Christ est notre rassemblement dominical. Notre service de communion tous les dimanches reflète le concept communautaire de l’unité trinitaire tel qu’exalté par Paul.

« Alors que nous regardons autour de nous, de nombreuses familles sont blessées, notre pays reste blessé et le monde est en guerre contre lui-même. Ce n’est pas le COVID qui détruit l’humanité. C’est la tendance anti-trinitaire qui a infecté la famille, le pays et le monde. »[1]

Par ces mots nous pouvons comprendre ce que la papauté va faire appliquer aux autres dénominations protestantes. Elle voudra mettre en marche une pensée qui poussera les soi-disant chrétiens à avoir une haine envers les adorateurs du Sabbat et du seul vrai Dieu, le Père. Comment pouvons-nous être sûrs de cela ? Il traite ceux qui adorent Dieu et son Fils comme étant un virus, mais le virus n’est pas une maladie, mais une personne. Pour tuer le virus, il faut tuer la personne ou l’empêcher de pouvoir parler, donc détruire les familles selon le Cardinal Bo.

Si nous retournons dans l’histoire, les trois cornes arrachées par la papauté avec l’aide des Francs étaient causées par quoi ? Par une guerre de théologie. Cette guerre ne fut pas provoquée par les Arianismes, mais par l’Église catholique qui ne pouvait pas avoir un pouvoir mondial ? Elle dut tuer ceux qui entravaient cet état mondial. Le Cardinal Bo, nous démontre à même chose, car ceux qui entravent à la paix dans le monde, sont ceux qui sont anti-trinitaires. Pourtant, faisons un petit décompte de la violence et des guerres provoquées par la papauté :

 

  • 22 Millions de mort par les croisades.
  • Entre 40 000 et 80 000 victimes de soi-disant sorcières.
  • La conquête de l’Amérique, débuté par les catholiques, provoqua 100 millions de mort.
  • Le commerce des esclaves provoqua 13 millions de victime Africains.[2]

 

Tout ce mal fut provoqué par la papauté, pourtant le Cardinal Bo dit que la Trinité a guéri l’histoire humaine. Si c’était le cas, le monde ne serait pas dans cet état. Cet homme, le Cardinal Bo, est sous l’emprise de l’Esprit de l’Anti-Christ, car c’est ce que dit Jean. Joshua V. Himes nous éclairera sur ce point :

« Qu’est-ce que l’anti-christ ? nous informe-t-il, 1 Jean 2:22. « Il est l’anti-Christ qui renie le Père et le Fils. » Tel est l’athéisme. Il reconnaît également la Trinité au verset 23. « Quiconque renie le Fils n’a pas le même Père », dit le Christ, « moi et mon Père sommes un » ; par conséquent, renier Jésus-Christ, c’est renier le Père. Par conséquent, pour obtenir la simple preuve de Jean qu’il a vécu dans le dernier temps (qui était le temps de l’anti-christ), reportez-vous à 1 Jean 4:3. « Et tout esprit qui ne confesse pas que Jésus-Christ est venu dans la chair, n’est pas de Dieu ; et c’est cet esprit d’anti-Christ dont vous avez entendu dire qu’il devait venir, et qui est déjà maintenant dans le monde ». »[3]

L’Anti-Christ reconnait la Trinité et cet Anti-Christ est dans notre monde présentement. Elle est même implantée au sein de l’Église Adventiste. En ce moment l’Anti-Christ essaie de discréditer le travail fait par le peuple de Dieu qui veut proclamer un message de vérité.

Ce qui est le plus étonnant, c’est que ce qu’à dit le Cardinal Bo le 5 Juin 2020, a été aussi dit par les pionniers en 1894 en signe d’avertissement : « On remarquera également que cette « ligue » a d’autres projets que celui de poursuivre ceux qui ne se soumettent pas à leur sabbat artificiel. Peut-être poursuivront-ils ceux qui ne croient pas en la Trinité. »[4]

Maintenant que Rome touche les deux points cruciaux de ses commandements, ils doivent appliquer l’obligation de suivre le dimanche et la Trinité. L’œcuménisme étant le meilleur moyen de mettre en place ses deux credo humains au sein du christianisme. Pourtant nous ne pouvons en tant que vrais chrétiens accepter cela. Je dirais comme Joseph Bates disa à son père : « Si tu peux me convaincre que nous sommes unis dans ce sens, que tu es mon père, et moi ton fils ; et aussi que je suis ton père, et toi mon fils, alors je peux croire en la trinité. »[5]

L’unité n’est pas dans l’œcuménisme, mais dans le Père, Dieu, et dans son fils Jésus-Christ : « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. […] Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. »[6]

La Trinité est le Dieu du dimanche et il a comme unité l’œcuménisme, mais le samedi, le Sabbat, est pour ceux qui adore Dieu et son fils Jésus-Christ, sinon vous tomberez du côté de la papauté, car vous adorez le Dieu de la papauté. Voici d’autres articles ou vidéo qui sont en lien avec ce sujet :

[1] https://zenit.org/articles/feature-more-than-covid-an-anti-trinitarian-mentality-is-destroying-humanity-suggests-cardinal-bo-on-feast-of-holy-trinity/

[2] http://roger.gau.pagesperso-orange.fr/les_victimes_de_la_religion_catholique.htm

[3] Joshua V. Himes, Signs of the Times and Expositor of Prophecy [Himes], vol. 2, p.170.10

[4] Review and Herald, Nov.20, 1894, Vol.71, No.46, p.730

[5] The Autobiography of Elder Joseph Bates, p.204.2

[6] Jean 17 : 3,20, 21