Des Fonds Publics pour les Institutions Sacrées

Stack of USD
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Cet article a été traduit à partir du site internet http://adventmessenger.org/secular-dollars-for-sacred-institutions/. Il dénoncait les abus faites par l’Église Adventiste avec l’association du gouvernement des États-Unis. Tout ce qu’écrit entre crochet [] signifiera un rajout de la part de l’équipe Lignes sur Ligne pour soit clarifier ou étendre la compréhension du sujet.

L’Église catholique en Amérique a reçu 1,4 milliard de dollars du Paycheck Protection Program (PPP) des États-Unis.[1] L’argent du PPP est une incitation pour les petites entreprises à garder leurs travailleurs sur la liste de paie. Cependant, Newsweek a rapporté que plusieurs églises catholiques « dont beaucoup sont liées à des abus sexuels et à des scandales financiers, ont profité du PPP ».[2]

Nous avons ici l’une des organisations les plus riches du monde qui est essentiellement récompensée avec l’argent des contribuables afin qu’elle puisse compléter ses revenus après avoir dû payer ses procès pour les prêtres pédophiles. C’est absolument scandaleux. Pourquoi les contribuables devraient-ils subventionner les scandales financiers de ces églises ? Comment pouvons-nous obtenir un remboursement de nos impôts, parce que personne ne devrait être obligé de financer ces riches organisations religieuses pour leurs crimes honteux ?

Où étaient les protestants ? Où étaient les protestations ? Et qui s’est exprimé contre cette abomination ? Il n’y avait personne. Malheureusement, les églises protestantes étaient trop occupées à recevoir une partie des 7,2 milliards de dollars du PPP qui sont allés aux organisations religieuses.[3] En fait, les églises ont saisi l’argent de nos contribuables plus rapidement que nos entreprises. Plusieurs institutions adventistes du septième jour ont également fait la queue pour recevoir les aides du gouvernement.[4] Et toutes ces églises ont pris ces dollars sans contribuer un seul centime à notre fonds fiscal.

Les entités qui ne contribuent pas au fonds fiscal ne devraient pas recevoir l’argent des contribuables. Les contribuables et les entreprises paient des impôts de toutes les manières imaginables. Ils sont obligés de payer ces impôts. Ils doivent payer des impôts sur leurs (1) revenus, ils paient des impôts sur leurs (2) achats et ils paient des impôts sur leurs (3) biens. Les églises ne paient aucun de ces impôts. Elles en sont exemptées. Les organisations ecclésiastiques ne contribuent pas aux réserves fiscales.

Toute entreprise ou organisation qui ne paie pas d’impôts ne devrait pas avoir droit à une quelconque aide financière pour le sauvetage des contribuables. Ces fonds de sauvetage devraient aller principalement aux petites entreprises qui paient la majeure partie de notre charge fiscale. Les églises et les grandes entreprises qui bénéficient d’importants allégements fiscaux (pas de charge fiscale) ne devraient pas être autorisées à bénéficier de ces fonds. Malheureusement, de nombreuses entreprises qui ont payé des impôts fidèlement et avec force pendant des années ont dû fermer parce qu’elles n’ont jamais reçu d’argent du PPP ; celui-ci était utilisé pour soutenir les églises.

Jésus n’a pas eu besoin de 1,4 milliard de dollars pour soutenir son ministère. Pourquoi ? Parce que son Père lui a fourni tout ce dont il avait besoin. Remarquez la promesse suivante qui a été largement rejetée :

« Et mon Dieu pourvoira aussi à tous vos besoins, selon ses richesses, avec gloire, en Jésus-Christ. »[5]

Ces groupes d’église qui demandent et reçoivent des fonds fédéraux pour financer leurs programmes d’église révèlent qu’ils n’ont aucune foi car ils ne croient pas que Dieu puisse pourvoir à « tous » leurs besoins. Même s’ils prêchent que « Dieu pourvoira », ce qu’ils ne vous disent pas, c’est que Dieu pourvoit en les mettant sur l’aide sociale du gouvernement.

« Et Dieu est puissant pour vous combler de toutes sortes de grâces, afin qu’ayant toujours tout ce qui vous est nécessaire, vous abondiez en toutes sortes de bonnes œuvres. »[6]

Le contexte de 2 Corinthiens 9:8 concerne le « don » à l’œuvre de Dieu. Lorsque les « églises » se font concurrence pour obtenir des fonds fédéraux, elles violent ce principe établi par Dieu qui dit :

« Que chacun donne selon qu’il l’a résolu en son coeur, non à regret, ni par contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie. »[7]

Où est la gaieté des peuples lorsque le gouvernement taxe ses citoyens et donne ensuite leur argent aux églises ? L’impôt est obligatoire et non pas donné de gaieté de cœur. Sois-vous payez vos impôts, soit vous allez en prison. La Bible dit que les offrandes ne doivent pas être données à contrecœur – ou par la force et contre la volonté.

[Le problème ici n’est pas le 501c3 (Organisme de Bienfaisance), mais le fait que l’Église Adventiste prend de l’argent qui devrait revenir aux entreprises qui eux, paye des impôts]

Il y a un pourcentage d’autonomie que les institutions « sacrées » abandonnent lorsqu’elles reçoivent des fonds publics. L’espoir, la dépendance, le gouvernement, la foi et la confiance en Dieu diminuent. Lorsque nous recevons des fonds fédéraux pour financer nos programmes ecclésiastiques, nous devons, dans nos prières, remercier Dieu et le président des États-Unis pour leur soutien. Nous devons dire à nos églises que « c’est par la grâce de Dieu, votre fidèle soutien financier et les millions de dollars du gouvernement fédéral, que nous pouvons accomplir la mission de l’évangile ». Et si une organisation reçoit des millions de dollars par le biais d’un financement fédéral, alors elle n’a pas vraiment besoin de mon argent.

Malgré les inquiétudes que suscitent chez beaucoup ces propositions qui obligent les contribuables à financer les institutions religieuses, les groupes religieux tendent leurs assiettes d’offrandes en concurrence pour obtenir ces aumônes.

« Depuis le temps de vos pères, vous vous êtes écartés de mes ordonnances, et vous ne les avez point observées. Revenez à moi et je reviendrai à vous, a dit l’Éternel des armées. Et vous dites: « En quoi reviendrons-nous? » »[8]

« La religion de Jésus est en danger. Elle est mêlée à la mondanité. La politique mondaine prend la place de la vraie piété et de la sagesse qui viennent d’en haut. »[9]

 

[1] https://apnews.com/dab8261c68c93f24c0bfc1876518b3f6

[2] https://www.newsweek.com/religious-organizations-receive-73-billion-ppp-loans-megachurches-amass-millions-1515963

[3] Idem.

[4] https://spectrummagazine.org/news/2020/adventist-organizations-receive-millions-federal-paycheck-protection-loans-despite

[5] Philippiens 4 : 19, OST.

[6] 2 Corinthiens 9 : 8, OST.

[7] 2 Corinthiens 9 : 7, OST.

[8] Malachie 3 : 7, OST.

[9] Ellen White, Councils to Writers and Editors, p.95.

1 réflexion au sujet de “Des Fonds Publics pour les Institutions Sacrées”

  1. Ouff….lhumain prend le dessus et Jésus est vite oublié quand il s’agit d’argent. Seigneur ouvre nous les yeux a la vérité présente qui est l’hypocrisie dans les église et le manque de fidélité face a Dieu!!!
    Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !