Beaucoup de personnes se posent des questions sur cette fête, à savoir celle de l’Action de grâce. Cette fête est comparable à celle de Thanksgiving aux États-Unis. Nous allons voir aujourd’hui, quelle est cette fête, peut-on la faire ou non.

            L’Origine :

Voici un résumé de l’Encyclopédie Canadienne à propos de cette fête : « L’Action de grâce est célébrée pour la première fois de façon annuelle et officielle au Canada le 6 novembre 1879, bien que les peuples autochtones au Canada célébraient la récolte automnale bien avant l’arrivée des colons européens. Sir Martin Frobisher et son équipage sont les premiers Européens à célébrer l’Action de grâce en Amérique du Nord, en 1578. La tradition est rapidement imitée par les habitants de la Nouvelle-France sous l’autorité de Samuel de Champlain en 1606. Les célébrations s’accompagnent de la dinde, qui ne se trouve qu’en Amérique du Nord à l’époque. La courge et la citrouille, elles, sont introduites en Nouvelle-Écosse dans les années 1750. Il faudra attendre les années 1870 avant qu’elles soient mieux connues ailleurs sur le territoire canadien. En 1957, on décrète que l’Action de grâce devra être célébrée tous les deuxièmes lundis du mois d’octobre. L’Action de grâce est un jour férié officiel partout au Canada, sauf à l’Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick, et en Nouvelle-Écosse. »[1]

Cette fête est exclusivement au Canadien, malgré que cette fête à le même sens que Thanksgiving, à savoir remercier Dieu. Voici ce qu’il est dit à propos de l’origine de Thanksgiving aux États-Unis : « Thanksgiving Day, fête nationale annuelle aux États-Unis et au Canada célébrant la récolte et les autres bénédictions de l’année écoulée. Les Américains croient généralement que leur Thanksgiving est calqué sur une fête de la moisson de 1621 partagée par les colons anglais (Pilgrims) de Plymouth et le peuple Wampanoag. La fête américaine est particulièrement riche en légendes et en symboles, et le repas traditionnel de Thanksgiving comprend généralement de la dinde, de la farce de pain, des pommes de terre, des canneberges et de la tarte au potiron. En ce qui concerne les déplacements en voiture, la fête est souvent la plus chargée de l’année, car les membres de la famille se réunissent entre eux. Le jour de Thanksgiving est célébré le jeudi 26 novembre 2020. »[2]

Nous avons vu ce qu’était l’origine de cette fête et vu que ses deux fêtes sont semblables en termes de signification, mais pas d’origine. Ce qui est le plus fascinant, c’est que l’Esprit de Prophétie a parlé de Thanksgiving dans ses écrits. Nous aurons donc à voir ce qu’elle dit à propos de de l’utilisation de cette fête.

            Une fête envers Dieu :

Nous pouvons y lire : « Notre Thanksgiving approche. S’agira-t-il, comme cela a été le cas dans de nombreux cas, d’un remerciement à nous-mêmes ? Ou est-ce que ce sera un remerciement à Dieu ? Nos actions de grâces peuvent devenir des saisons très profitables pour nos propres âmes ainsi que pour les autres si nous améliorons cette occasion de nous souvenir des pauvres parmi nous. »[3] Elle y voit donc un moment pour rendre grâce à Dieu de nos biens en partageant avec les pauvres.

Elle dit de plus d’en faire un dîner simple et d’offrir une offrande de remerciement à Dieu : « Mais cela n’englobe pas tout votre devoir. Faites une offrande à votre meilleur ami ; reconnaissez ses bienfaits ; montrez votre gratitude pour ses faveurs ; apportez une offrande de remerciement à Dieu… Frères et sœurs, mangez un dîner simple le jour de l’Action de grâce, et avec l’argent que vous dépenserez en extras pour vous mettre en appétit, faites une offrande de remerciement à Dieu. »[4]

De plus elle montre que ce jour ne doit pas être un moyen de se glorifier, mais que si vous voulez faire une fête, faite en une pour ceux dans le besoin : « Que les jours de Thanksgiving ne soient plus observés pour satisfaire l’appétit et se glorifier. Nous avons des raisons de venir dans les cours du Seigneur avec des offrandes de gratitude pour le fait qu’il a préservé notre vie une année de plus…. Si une fête doit être faite, qu’elle le soit pour ceux qui sont dans le besoin. »[5]

En dernier lieu, elle explique que cette fête doit être fêtée comme il l’était à son origine, une fête rendue à Dieu de remerciement. Un moment de louange : « Je pense que nous avons de quoi être reconnaissants. Nous devons nous réjouir et nous réjouir en Dieu, car il nous a accordé beaucoup de miséricorde… Nous voulons que ce Thanksgiving soit tout ce qu’il implique. Ne le laissez pas être perverti, mêlé de scories ; mais qu’il soit ce que son nom implique – rendre grâce. Que nos voix s’élèvent en louange. »[6]

Si nous résumons ce que nous avons vu pour Thanksgiving et l’Action de Grâce :

  • Une fête d’aide au pauvre.
  • Un dîner simple.
  • Apportez une offrande de remerciement à Dieu.
  • N’est pas un moment pour satisfaire son appétit et se glorifier.
  • Rendre grâce à Dieu.
  • Un moment de louange à Dieu.

Cela pourrait résumer brièvement ce qu’est cette fête. Nous pouvons constater que ces deux fêtes sont des fêtes purement chrétiennes et ayant été approuvé par Sœur White, comme une fête de simplicité, d’aide, de remerciement et de gloire envers notre Dieu !

[1] https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/jour-daction-de-grace.

[2] https://www.britannica.com/topic/Thanksgiving-Day.

[3] Ellen White, The Adventist Home, p.474.2.

[4] Article by Ellen White, The Review and Herald, November 18, 1884.

[5] Ellen White, The Adventist Home, p.475.2.

[6] Ellen White, The Adventist Home, p.476.3.