Un Professeur Éminent de LLU détruit les Fondements Adventistes sur les Prophéties

LLU-1536x1023
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Le Dr Jon Paulien est professeur à l’école de religion de l’université de Loma Linda. Lors d’un récent symposium parrainé par l’église sur les événements prophétiques de la fin des temps, le Dr Paulien a déclaré que les lois du dimanche ne viendront pas, que la Grande Controverse est dépassée, qu’il existe d’autres options pour la marque de la bête et qu’Ellen White n’était pas un prophète de la fin des temps. Il y a huit mois, la Central California Conference of Seventh-day Adventists a organisé un « Symposium biblique sur les événements finaux ».

 

 

Ci-dessus, vous trouverez la vidéo de la présentation finale du symposium. La présentation s’intitulait « The Coming Sunday Law Dilemma » et mettait en vedette le Dr Jon Paulien, un éminent spécialiste et professeur à l’université de Loma Linda. Cependant, le « dilemme de la loi du dimanche à venir » ne concernait pas la crise à laquelle notre monde serait bientôt confronté ; non, le « dilemme » auquel le Dr Paulien faisait allusion était qu’il n’y avait pas de loi du dimanche à venir.

 

Président Ramiro Cano

 

Le président de la Conférence de Californie centrale, le pasteur Ramiro Cano, a souhaité la bienvenue aux spectateurs et a expliqué le but de l’organisation de cet événement. Le pasteur Ramiro a déclaré que, malheureusement, il y avait trop de « sensationnalisme » et de « fanatisme » et qu’il était nécessaire de protéger l’église en présentant « la vérité pure, non falsifiée et claire. » Le pasteur Ramiro a déclaré :

Minute 8 : 48 – « Nous sommes parfaitement conscients des nombreuses voix qui rallient le peuple à l’excitation et au sensationnalisme créant la peur, l’anxiété et le fanatisme. En tant que sentinelles sur les murs de Sion, nous avons la responsabilité divinement conférée de présenter au troupeau de Dieu la vérité simple, inaltérée et claire pour naviguer en toute sécurité à travers les périls de ces derniers jours. »

Tragiquement, seules des hypothèses obscures, frelatées et douteuses ont été entendues au cours de la présentation. Le Dr Pierre Steenberg, directeur ministériel de la Conférence de Californie centrale, a présenté le Dr Jon Paulien, l’orateur vedette, en lui faisant les éloges suivants :

Minute 13 : 48 – « Notre orateur ce soir, alors que nous arrivons à la conclusion de ce symposium, est une fois de plus le Dr Jon Paulien. Je dois vous dire que le Dr Paulien est une légende dans l’Église adventiste quand il s’agit du livre de l’Apocalypse. C’est un érudit de renom qui s’y connaît depuis longtemps. Il connaît son sujet sur le bout des doigts… Tout ce que je voudrais dire en introduction ce soir, c’est « Merci, Monsieur ». Vous avez été une bénédiction pour nous pendant de très nombreuses années. Vous avez présenté mondialement, vous avez écrit des livres, vous avez publié des articles, vous avez vraiment investi votre vie dans ces sujets, et pour nous. Merci. »

[Nous allons voir que cet homme spécialiste de l’Apocalypse, détruit parfaitement les fondements de l’Église Adventiste.]

 

La nouvelle marque de la bête

Alors, qu’a dit cette « légende » de l’adventisme ? Qu’a présenté le « grand érudit » ? Le professeur qui « connaît son sujet sur le bout des doigts » lorsqu’il s’agit du livre de l’Apocalypse, quelles grandes idées a-t-il révélées pour cette fin des temps ? Eh bien, la nouvelle interprétation contemporaine de la « marque de la bête », selon le Dr Paulien, est que le texte de l’Apocalypse décrit une « contrefaçon » et non spécifiquement un « dimanche ». En d’autres termes, la marque de la bête est une « contrefaçon » et pas spécifiquement le « dimanche ». Et cette « contrefaçon » (la nouvelle marque de la bête) peut avoir de nombreuses interprétations. Remarquez comment le Dr Paulien réécrit l’adventisme :

Minute 17 : 45 – « Les preuves bibliques ne parlent pas du dimanche en tant que tel, mais elles parlent d’une contrefaçon du sabbat qui est essentielle à la marque de la bête à la fin des temps. Et nous avons remarqué qu’il y avait quatre possibilités et quatre options pour une contrefaçon. La première serait un jour différente du sabbat, et le dimanche en serait un exemple. Une deuxième option est que chaque jour est le sabbat, ce qui signifie qu’aucun jour n’aurait de signification particulière. La troisième est qu’aucun jour n’est le sabbat. Le sabbat a tout simplement été aboli par Jésus et nous pouvons donc célébrer le culte le jour de notre choix. Et enfin, une sorte de législation interdisant le respect du sabbat serait l’option numéro 4. Ainsi, dans le cadre de l’exégèse du texte biblique, vous disposez d’options pour comprendre ce que sera réellement la marque de la bête. »

Le Dr Paulien essaie d’insérer des options pour la marque de la bête. D’où viennent ces options ? Il dit que cela vient des textes. Et les textes ne désignent pas le dimanche, ils désignent une contrefaçon. Et ces options peuvent être « n’importe quel jour ». Cela peut inclure « tous les jours » ou cela peut signifier « aucun jour ». Vous voyez ce qui se passe ? Ils réécrivent le message de la marque de la bête. L’église contemporaine tente de refaire le mouvement fondé par nos pionniers. Nous sommes témoins d’un scénario dans lequel tout ce qui ressemble de près ou de loin à l’adventisme historique est éliminé, mis sens dessus dessous ou corrompu.

[Il répète parfaitement ce que Ted Wilson exprime de la bête. Il exprime que la bête est une contrefaçon du Sabbat, mais sans préciser quelle est cette contrefaçon. On peut remarquer que l’Adventisme essaie non seulement de détruire la vérité, mais de rendre les prophéties moins claires et plus floues]

Ils essaient de comprendre la marque sans aucune référence à la bête. Vous ne pouvez pas séparer la marque de la bête car la marque appartient à la bête. Qui est la bête ? Rome. Quelle est sa marque ? Un jour quelconque ? Lundi ? Mardi ? Jeudi ? Vendredi ? Absolument pas. Rome est devenue la bête de l’Apocalypse en partie parce qu’elle a établi un sabbat idolâtre. Si la bête est Rome, alors quel est le sabbat papal ? Le dimanche. C’est ce que dit l’inspiration :

« Lorsque l’épreuve viendra, il sera clairement démontré ce qu’est la marque de la bête. C’est l’observation du dimanche »[1]

Le Dr Paulien ne fait qu’affirmer ce que beaucoup de nos dirigeants croient déjà. Ses déclarations sont le reflet de ce que Ted Wilson et d’autres dirigeants d’église ont déjà adopté. Cela explique pourquoi les choses sont ce qu’elles sont et pourquoi la Grande Espérance a remplacé la Grande Controverse. L’église moderne pousse maintenant l’idée que la marque de la bête peut survenir n’importe quand.

 

Attaquer Ellen White et la Grande Controverse

Remarquez maintenant comment le Dr Paulien attaque Ellen White et son livre la Grande Controverse (La Tragédie des Siècles) :

Minute 27 : 26 – « Notre étude attentive de la prophétie accomplie, de l’étude attentive du livre de l’Apocalypse et de la lecture de ces déclarations (d’Ellen White), avec les principes bibliques à l’esprit, nous devrions faire attention à ne pas supposer que la fin-des-temps sera identique à GC (la Grande Controverse) dans tous les détails. En considérant à la fois la Bible et l’histoire du monde, si Ellen White était vivante aujourd’hui, il y a au moins une chance que sa description de la fin soit différente de ce qu’elle était dans les années 1880. »

 

Une diapositive tirée de la présentation du Dr Paulien

 

Il s’agit d’une autre fausse supposition faite par le Dr Paulien. Il suggère qu’Ellen White avait sa propre description de la façon dont le monde allait se terminer. Ce n’est pas le cas. Elle n’était pas l’auteur de son message, elle n’en était que le messager. La vision de la Grande Controverse n’était pas la sienne. Remarquez comment Sœur White décrit comment elle a reçu la vision de la Grande Controverse et l’a simplement écrite :

« Il était plus essentiel que je me consacre à la rédaction des sujets importants pour le volume IV (le volume 4 de l’Esprit de Prophétie était la Grande Controverse originale), car l’avertissement devait aller là où le messager vivant ne pouvait pas aller, et qu’il attirerait l’attention de beaucoup sur les événements importants qui se produiraient dans les dernières scènes de l’histoire de ce monde. Comme la condition de l’église et du monde était ouverte devant moi, et que je voyais les scènes effrayantes qui sont juste devant nous, j’étais alarmé par les perspectives ; et nuit après nuit, pendant que tout le monde dans la maison dormait, j’ai écrit les choses qui m’ont été données par Dieu. On m’a montré les hérésies qui vont surgir, les illusions qui prévaudront, la puissance miraculeuse de Satan, les faux Christs qui apparaîtront, qui tromperont la plus grande partie du monde religieux et qui, s’il était possible, attireraient même les élus. Est-ce l’œuvre du Seigneur ? Je sais qu’elle l’est, et notre peuple aussi professe de le croire. L’avertissement et l’instruction de ce livre sont nécessaires à tous ceux qui professent croire à la vérité actuelle. »[2]

Sœur White n’avait aucune opinion personnelle sur la fin des temps. Elle a simplement écrit ce que Dieu lui a montré dans le livre la Grande Controverse. Et elle a tout vu. Les hérésies dans les églises, le spiritisme, l’œcuménisme, les faux Christs, la bête et l’image, la fin du temps de grâce, le temps de détresse, la seconde venue de Jésus, le millénium et la dernière demeure des fidèles. Selon le Dr Paulien, nous devrions ignorer tout ce qu’Ellen White a écrit dans les derniers chapitres de la Grande Controverse.

 

Réécriture des lois sur le dimanche

Maintenant, remarquez ce que le Dr Paulien dit à propos de la loi du dimanche. Ces nouvelles vues créent une crise de foi dans l’adventisme et nous conduisent directement dans la fraternité universelle de Rome.

Minute 28 : 12 – « L’idée d’une loi mondiale sur le dimanche avait beaucoup de sens à l’époque. Le monde était bien différent de celui d’aujourd’hui. Nous ne devrions donc pas supposer qu’après le passage de plus de cent cinquante ans, chaque détail serait nécessairement accompli. »

Ignorons-nous la réalité que Rome pousse à la sacralisation du dimanche et que le monde adopte le repos dominical ? Ignorons-nous chaque détail de la Grande Controverse qui s’accomplit aujourd’hui ? Ignorons-nous la triple union du romanisme, du protestantisme apostat et du spiritisme ? Et l’œcuménisme ? Qu’en est-il de toutes les religions, gouvernements, économistes et politiciens qui se joignent à Rome pour défendre la loi du dimanche vert ? Le Dr Paulien voudrait-il que nous ignorions l’implication des adventistes du septième jour dans tous ces événements ?

[En fait, tout ce que dit Dr Paulien est financé par l’Église Adventiste. La vidéo plus haut, est une vidéo officielle d’une Église adventiste financée par l’Université Loma Linda.]

Le Dr Paulien poursuit en présentant sa théorie selon laquelle tout ce qu’Ellen White a écrit dans la Grande Controverse ne concernait que son époque, et que si Dieu nous donnait un message aujourd’hui, il serait complètement différent :

« Minute 29 : 40 – « Si la fin était arrivée du vivant d’Ellen White, je ne doute pas que cela se serait passé essentiellement de la manière dont elle l’a dit. »

« Minute 30 : 00 – « La Grande Controverse correspond parfaitement à ce qui se passait précisément dans le monde dans les années 1880… Je pense que nous faisons l’erreur de mettre des lignes dans le sable et de dire que cela doit se passer exactement de cette façon alors qu’en fait nous voyons Dieu être créatif, pas toujours prévisible… les choses ont changé dans le monde. Si Dieu donnait une prophétie aujourd’hui, elle ne ressemblerait pas à celle qui a été donnée à l’époque parce que nous sommes dans un monde différent, une langue différente, des circonstances différentes, un temps et un lieu différents. »

Un monde différent ? Une autre langue ? Un temps et un lieu différents ? Non, pas vraiment. Nous voyons aujourd’hui la même puissance qu’à son époque. Nous voyons le même dimanche célébré dans le monde entier. Nous voyons les mêmes acteurs qu’à son époque. Nous voyons la même rhétorique et les mêmes objectifs. Rappelez-vous, Rome est un caméléon et elle peut changer ses couleurs ou ses tactiques, mais la fin sera la même :

« La papauté est exactement ce que la prophétie a déclaré qu’elle serait, l’apostasie des derniers temps. C’est une partie de sa politique de revêtir le caractère qui lui permettra d’atteindre son but ; mais sous l’apparence variable du caméléon, elle cache le venin invariable du serpent »[3]

 

Ellen White n’est pas une prophétesse de la fin des temps

Le Dr Paulien présente une nouvelle description du rôle prophétique d’Ellen White. Il qualifie son travail et ses écrits de « classiques » et non d’« apocalyptiques », ce qui signifie qu’elle a écrit pour son époque et non pour la fin des temps. L’idée est que certains prophètes n’avaient un rôle que pour leur époque spécifique, comme Jérémie, Amos, Michée et d’autres. Puis il y avait d’autres prophètes qui étaient « apocalyptiques », c’est-à-dire qu’ils avaient un message pour la fin des temps, comme Daniel et Jean, Paul et Jésus. Remarquez ce que dit le Dr Paulien :

« Minute 17 : 30 – Le style de prophétie d’Ellen White est classique plutôt qu’apocalyptique.

Minute 30 : 46 – Et enfin, en tant que prophète classique, les prédictions d’Ellen White doivent être comprises comme conditionnelles. Au fur et à mesure que les circonstances changent, l’accomplissement d’Apocalypse 13 pourrait prendre d’autres formes que celles qui semblaient si claires en 1888. »

Quelles seraient ces « autres formes » pour l’accomplissement d’Apocalypse 13 ? Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, aucun jour, n’importe quel jour ou tous les jours ?

« Minute 41 : 48 – Elle (Sœur White) parle d’un futur proche. Elle parle d’un monde qui était très réel dans les années 1880, mais qui n’existe plus aujourd’hui. Ce n’est plus un gouvernement protestant. Ce n’est plus un monde dans lequel le spiritisme est au sommet du radar et de l’agenda... Ce qu’elle décrivait dans la Grande Controverse concernait son présent et son futur proche. »

Dans quel monde vit le Dr Paulien ? Il ferme les yeux sur les encycliques panthéistes de Rome et sur le culte de la nature que l’on retrouve dans l’agenda climatique actuel. Il ignore comment les églises, y compris de nombreux adventistes du septième jour, ont adopté la spiritualité de la Terre Mère. C’est la nouvelle religion mondiale que tout le monde adopte. Le Dr Paulien est déconnecté de la réalité. Il est sur une autre planète ou dans un univers parallèle. La sacralisation du dimanche est accélérée par Rome aujourd’hui à l’échelle mondiale plus rapidement que les protestants de 1888 n’auraient jamais pu l’imaginer.

« Minute 42 : 45 – Elle ne s’adresse pas directement au monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Ses prédictions sont des extensions naturelles du monde de son époque. Vous chercherez en vain une guerre nucléaire ou une puissance nucléaire. Vous chercherez en vain les ordinateurs, l’internet, les téléphones portables, les voyages dans l’espace, les guerres mondiales, le terrorisme islamique, la montée du sécularisme, la montée du post-modernisme et ainsi de suite. Elle ne s’adresse pas à notre monde. C’est typique des prophètes de la Bible. Ils s’adressaient à leur monde. »

Jetez le livre la Grande Controverse et Ellen White parce qu’elle n’a jamais parlé des ordinateurs et d’Internet. Elle n’a pas mentionné les téléphones portables, donc elle était dans un monde différent du nôtre. Vraiment ? Eh bien, si c’est le cas, nous devons nous débarrasser de Daniel, Jean, Jésus, Moïse, Paul, Ésaïe et de tous les auteurs de la Sainte Bible. Ils ne parlaient pas non plus d’ordinateurs, d’Internet ou de téléphones portables.

Nous avons un problème sérieux qui va au-delà de la simple révision de notre message adventiste. Si Ellen White n’est pas un prophète « apocalyptique » de la fin des temps, alors les adventistes du septième jour ne sont pas l’Église du reste de la prophétie biblique. Si Ellen White n’est pas le prophète des derniers jours, pour notre temps et notre époque, alors nous n’avons pas l’Esprit de Prophétie. Nous devenons simplement un peuple sans vision et nous périrons bientôt : « Lorsqu’il n’y a point de vision, le peuple est sans frein ». Proverbes 29 : 18.

En termes simples, si Ellen White n’est pas notre prophète « apocalyptique », alors le don de prophétie ne nous a pas atteint, il n’y a pas d’église du reste et ce que nous pensions être l’Esprit de prophétie vient d’être complètement retiré du mouvement adventiste du septième jour. Bien sûr, tout cela se passe selon les « légendaires » et très estimés « érudits » de notre époque.

Le point de vue du Dr Paulien sur les prophètes classiques et apocalyptiques n’est qu’une autre fausse supposition faite pour nous séparer de ce que l’inspiration dit réellement des prophètes de Dieu :

« Chacun des anciens prophètes a moins parlé pour son époque que pour la nôtre, de sorte que leur prophétie est en vigueur pour nous. ‘Or, toutes ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles sont écrites pour notre instruction, à nous sur qui la fin du monde est venue’ 1 Corinthiens 10 : 11 »[4]

« Les prophètes ont moins parlé pour leur propre temps que pour les âges qui ont suivi, et pour notre époque. »[5]

Tous les saints prophètes de Dieu, y compris Sœur White, ont moins parlé pour leur propre époque et PLUS pour notre époque, aujourd’hui, tout de suite. Et leurs prophéties sont en pleine vigueur pour nous en ce moment, aujourd’hui. Louez le Seigneur !

 

Spéculations, conspirations, prophéties compromettantes et hypothèses peu sûres

Enfin, le Dr Paulien nous met en garde contre le fait de prendre les vues d’Ellen White dans son livre La Grande Controverse et d’essayer d’appliquer ce qu’elle a écrit à notre époque. C’est incroyable.

« Minute 49 : 48 – Il y a une autre façon de saper la prophétie et c’est de trop spécifier la prophétie. Nous sommes trop confiants dans le fait que nous comprenons chaque détail à l’avance et, à partir de cette confiance, nous établissons des tableaux indiquant les événements de la fin, de telle sorte que lorsque la réalité se produit, vous la manquez. Vous ne le voyez pas parce qu’il ne correspond pas aux attentes que vous avez créées. »

Nous n’avons rien assemblé. Nous obéissons simplement au commandement qui dit que nous devons lire la parole prophétique, la comprendre, la garder et la proclamer.

« Heureux celui qui lit, et ceux qui écoutent les paroles de cette prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites; car le temps est proche. »[6]

« Quand donc vous verrez dans le lieu saint l’abomination de la désolation, dont le prophète Daniel a parlé (que celui qui le lit y fasse attention). »[7]

« Alors il me dit: Il faut que tu prophétises encore, sur un grand nombre de peuples, et de nations, et de langues, et de rois. »[8]

Les messages prophétiques importants, tels que le message des premier, deuxième et troisième ange, doivent être compris pour être proclamés. Comment pouvez-vous dire aux gens d’éviter la marque de la bête, si vous ne savez pas ce qu’elle est ? Et le Dr Paulien a dit que nous ne savons pas exactement ce que la marque de la bête sera réellement ; par conséquent, il est préférable que nous ne la prêchions pas. Si nous pensons savoir ce que c’est, nous risquons de donner trop d’importance à la prophétie et donc de la miner.

Le message adventiste est remplacé par une version plus récente de la foi qui ne prêche rien parce qu’elle ne sait rien. Nous n’avons plus de message clair et ne pouvons donc plus vraiment avertir qui que ce soit. Par conséquent, nous devons embrasser le message œcuménique populaire pour éviter toute controverse. Le message est que nous ne pouvons pas avoir trop de « confiance » dans l’avertissement du troisième ange concernant la marque de la bête. Cette nouvelle position revient en fait à refuser aux gens l’invitation finale de la miséricorde que Dieu veut que le monde entende.

« Minute 54 : 54 – « Je crois qu’il est imprudent d’utiliser cette idée particulière (les lois du dimanche) comme le signe de la fin. Comme la seule chose que nous cherchons tous pour dire : ‘Oui, je pense que nous sommes dans la crise finale’. En fin de compte, cela peut se produire de manière surprenante. Vous voyez, après tout, Ellen White a parlé de la législation du dimanche tout au long de sa vie. C’était là, plus de 100 déclarations. Il y a eu une législation tout au long des décennies où elle a exercé son ministère. Donc l’idée que le dimanche soit particulièrement significatif pour la marque de la bête était certainement un thème commun dans ses écrits. Mais l’idée d’une législation spécifique au Congrès, c’est l’idée clé qui excite les gens. Et cela n’apparaît que dans les déclarations faites entre 1888 et 1890… Il y avait un contexte spécifique qui exigeait cette spécificité. Mais supposer que ce contexte exact va se répéter à la fin, ce n’est pas une hypothèse sûre. »

Supposer que les lois du dimanche de l’époque d’Ellen White seront répétées à notre époque n’est pas une hypothèse sûre ? C’est ce que croit le Dr Paulien. Cependant, la Bible, l’Esprit de prophétie et les écrits d’Ellen G. White détruisent l’hypothèse erronée du Dr Paulien.

La Bible : « Ce qui a été, c’est ce qui sera; ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, et il n’y a rien de nouveau sous le soleil. »[9]

Esprit de prophétie : « L’histoire se répétera. À notre époque, la grande épreuve portera sur l’observation du sabbat. L’univers céleste voit des hommes fouler aux pieds la loi de Jéhovah, faisant du mémorial de Dieu – le signe entre Lui et Son peuple gardien des commandements – une chose de rien, quelque chose à mépriser… Le protestantisme apostat a accepté le faux sabbat institué par l’Église catholique romaine. Ils ont bercé cet enfant de la papauté. Très bientôt, tous ceux qui refuseront d’adorer cette idole se verront interdire d’acheter ou de vendre. »[10]

Ellen G. White Estates :  « Alors que les questions relatives à la loi sur le dimanche s’intensifiaient à la fin des années 1800 et que l’agitation en faveur d’une loi nationale sur le dimanche aux États-Unis augmentait, Ellen White a écrit avec perspicacité sur « le conflit imminent » … L’agitation en faveur d’une législation sur le dimanche a progressivement diminué, mais au cours des années suivantes, Ellen White a maintenu les questions du conflit final devant les dirigeants de l’Église. Les temps ont peut-être changé, en ce qui concerne la persécution réelle de l’observance du sabbat, mais les questions et les principes en jeu sont restés les mêmes. Depuis la mort d’Ellen White, d’autres changements ont eu lieu, mais nous croyons que les mêmes principes et les mêmes questions seront ravivés dans le conflit à venir, malgré les apparences actuelles du contraire. »[11]

« Minute 58 : 34 – « Alors que nous nous tournons vers l’avenir, je vous encourage à peser la prophétie biblique et en particulier la prophétie biblique non accomplie. Les spéculations sur les prophéties non accomplies ne nous ont menés nulle part. Cela a été un échec à peu près à chaque fois que l’on a essayé. »

Minute 59 : 26 – « Il est facile pour les gens de spéculer et de créer des théories du complot. » »

La seule « prophétie non accomplie » à laquelle le Dr Paulien fait référence est la marque de la bête. Et il appelle cela de la spéculation et une théorie de la conspiration de continuer à embrasser la « parole prophétique plus sûre » qui a servi les adventistes du septième jour pendant si longtemps. Le Dr Paulien affirme que l’adoption de la position d’Ellen White sur la marque de la bête est une pure spéculation aujourd’hui. Croire aux prophètes de Dieu est maintenant devenu spirituellement dangereux.

Ce n’est pas la première fois que nous entendons des théologiens et des universitaires tenter de diminuer les écrits d’inspiration. Tragiquement, les théologiens d’aujourd’hui sont devenus plus autoritaires que les prophètes de Dieu qui avaient une source d’inspiration plus élevée. Ils révisent nos croyances historiques sur la marque de la bête de la même manière qu’ils l’ont fait pour l’ordination des femmes et l’agenda LGBT+.

Ils déclarent que ce que Moïse a écrit dans le Lévitique au sujet du mariage était bon pour son époque, mais pas pour nous. Ces instructions ne s’appliquent pas à notre époque. Ils disent que les écrits de Paul et ce qu’il a écrit sur la chefferie biblique n’étaient qu’une expression culturelle qui a pris fin lors de la montée du mouvement féministe à la fin du 19e et au début du 20e siècle.

 

La défense personnelle d’Ellen White du livre « La Great Controversy »

Dans les Matériaux de 1888, pages 657-690, Ellen White présente sa défense contre les dirigeants de l’église qui sont devenus antagonistes envers son livre qu’elle appelle « Vol. IV ». Ceci est une référence au livre « Spirit of Prophecy Volume 4 », qui est la version de 1884 de la Grande Controverse. Remarquez son acte d’accusation contre ceux qui ont attaqué le livre « The Great Controversy ». Et tout comme le livre la Grande Controverse est la vérité actuelle pour notre jour, les admonitions suivantes sont applicables aux faux prophètes et aux faux érudits qui nous feraient perdre confiance dans les témoignages du prophète de Dieu :

« Le cours suivi vers le Vol. IV. (Spirit of Prophecy Volume 4 qui est la Grande Controverse) a confirmé la parole du Seigneur qui m’a été donnée, à savoir que des hommes occupant des postes de responsabilité ne travaillaient pas là où Dieu travaillait ; que le témoignage de l’esprit de Dieu n’avait pour eux aucun caractère sacré particulier à moins qu’il ne sanctionne leurs idées et leurs actions. Tout ce qui n’était pas en harmonie avec leurs idées, ils ne le recevaient pas. S’ils avaient réalisé l’importance de la lumière que Dieu m’a donnée, auraient-ils laissé le message d’appel et d’avertissement enterré dans le bureau de publication alors qu’ils ne faisaient qu’exprimer des regrets et ne faisaient rien pour changer l’ordre des choses ? Frères, vous pouvez penser que votre attitude dans cette affaire ne me justifie pas de parler aussi clairement que je le fais, mais le moment est venu pour moi de parler, et je refuse de me taire plus longtemps. Je ne peux m’empêcher de penser que l’ennemi a déformé votre conscience et obscurci votre esprit. Mon témoignage oral ne vous servira à rien tant que vous resterez là où vous êtes maintenant. »[12]

« Mais leur attitude à l’égard de la diffusion de mes livres m’a obligé à parler. Je ne peux pas être clair et me taire. Je ne peux pas avoir la confiance de laisser ces questions, qui pour moi impliquent tant de choses, à leur pouvoir discrétionnaire, alors que je suis constamment dans l’embarras. J’ai moins de confiance dans leur gestion que je n’en avais, car je ne peux pas croire que le Seigneur les conduise à poursuivre la voie qu’ils ont prise. »[13]

Les adventistes du septième jour ont atteint un moment décisif à ce stade de l’histoire. Nous devons choisir entre les chemins qui s’offrent à nous. Dieu, par son inspiration, nous a indiqué la voie à suivre pour traverser le Jourdain et entrer dans la Terre promise. La nature humaine déchue et pécheresse nous dit que nous devons emprunter un autre chemin, un chemin qui ne mène pas seulement en Égypte, mais dans les bras de Rome. Croira-t-on et obéira-t-on à l’Esprit de Prophétie, tel que révélé dans le livre La Grande Controverse ? Ou croirons-nous ces érudits « légendaires » qui nous disent qu’ils en savent plus que les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur ?

Cet article est traduit de l’article : http://adventmessenger.org

 

P.S. je vous conseille cette vidéo sur l’Église adventiste qui entre dans ce même chemin que Babylone :

Le Véritable Visage de l’Église Adventiste

 

[1] SDA Bible Commentary, Vol. 7, p. 980.

[2] 1888 Materials, p. 652.

[3] The Great Controversy, p. 571.

[4] Messages choisis, Livre 3, p. 338.

[5] The Signs of the Times, 2 avril 1896.

[6] Apo. 1 : 3, OST.

[7] Matthieu 24 : 15, OST.

[8] Apo. 10 : 11, OST.

[9] Ecclésiaste 1 : 9, OST.

[10] Manuscrit 110, 1904.

[11] Selected Messages, Vol. 3, p. 380, 381.

[12] 1888 Material, p. 660.1.

[13] 1888 Materials, p. 657.1.

4 réflexions au sujet de “Un Professeur Éminent de LLU détruit les Fondements Adventistes sur les Prophéties”

  1. Puisse Dieu nous venir en aide.
    Merci au ministère Lignes sur Ligne de nous mettre au courant de ces actualités.
    Merci

      1. Cet homme au ira des comptes à rendre à Dieu . Que Dieu protégé son peuple . Et que l’esprit de prophétie soit publié dans le monde entier .

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !