Le pape François appelle à la pleine communion

Pope-Francis-Calls-for-Full-Communion-Between-the-Churches
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Le dimanche 12 septembre 2021, le pape François s’est rendu en Slovaquie et a rencontré des représentants du Conseil œcuménique des Églises de Slovaquie. Il s’agit d’une association du Conseil œcuménique des Églises composée d’Églises évangéliques, orthodoxes, baptistes, méthodistes et réformées. Les catholiques romains et les adventistes du septième jour sont considérés comme des « membres associés » et ont un statut d’observateur au sein du Conseil œcuménique des Églises de Slovaquie.[1]

La réunion s’est tenue à la nonciature apostolique du Vatican, également connue comme la mission diplomatique du Saint-Siège en Slovaquie, et comprenait des représentants des différentes églises. Dans son discours au rassemblement œcuménique, le Pape François exprime que chacun doit être « une graine d’unité et un ferment de fraternité. » Le pape a également appelé ouvertement à la « pleine communion » entre les différentes églises. Le pape François a déclaré :

 

« Témoins d’un christianisme encore marqué par l’unité et le zèle pour la prédication de l’Évangile, qu’ils nous aident à persévérer sur notre chemin en favorisant notre communion fraternelle au nom de Jésus. D’ailleurs, comment pouvons-nous espérer que l’Europe redécouvre ses racines chrétiennes si nous ne sommes pas nous-mêmes enracinés dans la pleine communion ? Comment pouvons-nous rêver d’une Europe libérée des idéologies si nous n’avons pas le courage de faire passer la liberté du Christ avant les besoins de groupes individuels de croyants ? Il est difficile d’espérer que l’Europe soit de plus en plus influencée et enrichie par l’Évangile si nous ne sommes pas troublés par le fait que, sur ce continent, nous ne sommes pas encore pleinement unis et que nous ne nous préoccupons pas les uns des autres. »[2]

Le pape a un nouvel agenda pour les églises. Il veut qu’elles travaillent ensemble sur l’enseignement social catholique et les causes libérales, ce qui nous aidera à surmonter nos « préjugés et nos malentendus. » Ne vous méprenez pas, ces gestes œcuméniques du pape sont destinés à changer nos sentiments envers Rome. C’est une invitation de Rome aux protestants à mettre fin à la protestation. L’inspiration dit que les protestants apostats seront ceux qui céderont et compromettront la foi afin que la blessure mortelle puisse être guérie :

« La grande crise s’abat sur le monde. Les Écritures enseignent que la papauté va regagner sa suprématie perdue, et que les feux de la persécution seront ravivés par les concessions du monde dit protestant. En ce temps de péril, nous ne pouvons tenir que si nous avons la vérité et la puissance de Dieu. »[3]

Le pape François a terminé son message au groupe œcuménique en déplorant que les catholiques, les protestants et les orthodoxes ne soient pas encore pleinement entrés dans l’unité « eucharistique » :

« Que le don de Dieu soit présent sur la table de tous, afin que, même si nous ne sommes pas encore en mesure de partager le même repas eucharistique, nous puissions accueillir Jésus ensemble en le servant dans les pauvres. Ce sera un signe plus éloquent qu’une multitude de mots, et cela aidera la société civile à comprendre, surtout en ces temps troublés, que ce n’est qu’en étant du côté des plus faibles que nous pourrons, tous ensemble, survivre à la pandémie actuelle. »[4]

L’unité eucharistique est incompatible, avec ou sans pandémie. Les systèmes de croyance protestants et catholiques ne sont pas les mêmes lorsqu’il s’agit de la vérité biblique, y compris le pain et le vin. Mais malgré cet obstacle, tragiquement, de nombreuses églises, y compris les adventistes du septième jour en Italie, acceptent la grave erreur de participer à l’unité eucharistique avec Rome.[5] Avons-nous oublié ce que le prophète a écrit ?

« Il y a une aussi grande différence entre notre foi et celle des professeurs nominaux, que les cieux sont plus élevés que la terre. » (Spiritual Gifts, Vol. 2, p. 300).

Puisque l’unité eucharistique fait partie du plan du Pape pour les églises, c’est quelque chose qui continuera à être embrassé par les différentes confessions qui travaillent pour la paix, la fraternité, la solidarité et l’unité eucharistique – partager le même pain et le même vin. Mais Dieu dit :

« Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, étant revêtus de la cuirasse de la foi, et de la charité, et du casque de l’espérance du salut. » (1 Thessaloniciens 5 : 8)

La parole de Dieu ne prédit pas une utopie pacifique. Elle prédit la guerre, la famine, la peste, les tremblements de terre, la détresse des nations avec leurs perplexités et l’abomination romaine qui apportera la désolation finale. Ces signes sont-ils évidents dans notre monde actuel ? Absolument ! Il n’en manque pas un seul. Alors, dit Jésus, « Vous aussi de même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche et à la porte. »  (Matthieu 24 : 33).

Le retour du Christ est donc imminent. Et quand Il viendra, alors, et seulement alors, il y aura une paix et une unité véritables basées sur les principes de Sa Parole. Les « les premières choses sont passées » (Apocalypse 21 : 4). Et jusqu’à ce que ce jour mémorable arrive, nous pouvons avoir la paix dans nos cœurs. C’est un avant-goût de la paix et du repos célestes qui attendent le peuple de Dieu. Que le Christ hâte sa venue !

 

[1] https://www.oikoumene.org/organization/ecumenical-council-of-churches-in-the-slovak-republic

[2] https://www.vatican.va/content/francesco/en/speeches/2021/september/documents/20210912-bratislava-incontroecumenico.html

[3] 1888 Materials, p. 901

[4] https://www.vatican.va/content/francesco/en/speeches/2021/september/documents/20210912-bratislava-incontroecumenico.html

[5] http://adventmessenger.org/adventists-embrace-eucharistic-hospitality-on-their-journey-toward-christian-unity/

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !