Les Enfants sont Innocents, Partie 4

Les Enfants sont Innocents, Partie 4

« Son esprit, épuisé par l’agitation et la confusion de la ville surpeuplée, fatigué d’être associé à des hommes rusés et hypocrites, a trouvé le repos et la paix dans la société des ENFANTS INNOCENTS. Sa présence ne les a jamais repoussés. »[1]

Question : L’esprit des « enfants innocents » n’a pas été repoussé de la pureté du Christ […] alors, quel esprit doit être avec eux ?

« Plus humainement traités étaient ceux qui, sans armes et sans défense, tombant à genoux et se recommandant à Dieu, étaient fusillés de sang-froid. Des centaines de vieillards, de femmes inoffensives et d’enfants innocents, surpris en pleine assemblée, étaient laissés inanimés sur les lieux. »[2]

Question : Le Seigneur retirera-t-il l’accès à son royaume à une personne considérée comme un « enfant innocent » ?

« Hérode, qui massacra les innocents de Bethléhem en tentant de faire mourir le Roi d’Israël. »[3]

Question : Le Seigneur enverra-t-il des « enfants innocents » pour brûler avec des gens comme Hérode après les 1000 ans d’Apocalypse 20 ?

« Les hommes et les femmes n’ont pas le droit d’obéir à leurs impulsions, à une passion aveugle, dans leurs relations matrimoniales, et de donner au monde des êtres innocents qui pour diverses raisons ne trouveront que peu de joie, peu de bonheur dans une vie qui leur sera un fardeau. »[4]

Question : Quel genre d’enfants les personnes impulsives, aveugles et passionnées mettent-elles au monde ?

« C’est ainsi que leurs déficiences se sont perpétuées et que la malédiction de la pauvreté, de l’idiotie et de la dégradation a pesé sur leur postérité. Ces gens-là n’auraient pas dû se marier, ou du moins donner au monde d’innocentes créatures destinées à partager leur misère et à transmettre leurs propres déficiences, avec une misère croissante d’une génération à l’autre, cause principale de la dégénérescence de la race. »[5]

Question : Quel genre d’enfants les couples déficients, pauvres, imbéciles, mettent-ils au monde ?

« [Agrippa] a-t-il pensé à son arrière-grand-père Hérode et au massacre des ENFANTS INNOCENTS de Bethléem ? »[6]

« Ils ont rappelé le terrible massacre des ENFANTS INNOCENTS par le cruel Hérode dans l’espoir de détruire le roi d’Israël. » [7]

Question : Encore une fois, quel genre d’enfants ont été massacrés quand le Christ était jeune ?

« Vous connaissez ces commandements aussi bien que moi. J’aime ton âme et l’âme de ta femme et les âmes de tes ENFANTS INNOCENTS, et c’est pourquoi je m’adresse maintenant à toi. Réfléchis bien à la façon dont tes pieds se tendent. J’ai encore des choses à dire, mais pas maintenant. Voulez-vous bien me répondre, et me rendre la lettre contenant le rêve, comme je l’ai demandé. 

« Le vôtre avec beaucoup de peine, de pitié et d’amour. »[8]

Question : L’homme à qui on parle s’était égaré […] comment EGW se référait-il à ses enfants ?

« Nous avons aussi le Fr. R. et sa femme avec quatre enfants sans défense. Il fait de son mieux pour soutenir ses ENFANTS INNOCENTS, mais ils sont tout le temps dans le besoin. »[9]

Question : L’homme dont on parle est un frère fidèle avec quel genre d’enfants ?

« Satan a tenté les êtres humains à ignorer la loi du mariage comme une chose profane, mais en même temps il a ouvert la porte à l’indulgence de la passion humaine. C’est ainsi qu’ont vu le jour certains des plus grands maux qui maudissent notre monde : l’adultère, la fornication et le meurtre d’enfants INNOCENTS nés hors mariage. »[10]

Questions : Quel genre d’enfants sont tués alors qu’ils sont nés hors des liens sacrés du mariage ? Un bébé né hors mariage pourrait-il dire : « Voici, j’ai été façonné dans l’iniquité, et c’est dans le péché que ma mère m’a conçu ? » (Psaumes 51 : 5).

« Il est douloureux pour les esprits réfléchis de voir ainsi des ENFANTS INNOCENTS, ainsi que ceux d’âge mûr, habillés comme des victimes pour le sacrifice, afin de faire un étalage. »[11]

Question : Comment appelle-t-on les enfants lorsque leurs parents les habillent de façon inappropriée par temps froid ?

« Vous constaterez que les petits enfants seront de bons élèves, car ils ont l’esprit clair et peuvent reconnaître la vérité et la pureté des Écritures. Leurs pensées pittoresques éclateront de temps en temps comme des bourgeons au printemps, fraîches et originales

« Dieu aime les ENFANTS INNOCENTS. Si Jésus et les choses célestes sont liés et tissés dans leurs sentiments et leurs fantaisies, ils recevront sur les tablettes du cœur les leçons du ciel et de l’éternité. Personne ne peut recevoir le royaume des cieux si ce n’est avec l’ESPRIT D’UN PETIT ENFANT. »[12]

Question : Les enfants innocents sont-ils aptes à apprendre, à avoir l’esprit clair, à reconnaître la vérité et la pureté des Écritures ?

« Nous pensons que nous pouvons trouver un moyen de remédier à ce mal. En vous présentant cette question, je vous demande, à vous les mères, de donner à vos enfants une éducation adéquate. Il faut d’abord leur apprendre qu’ils ne peuvent pas avoir leur propre voie. Apprenez-leur dès le berceau que tous les stimulants doivent être bannis. Ils ne doivent pas être éduqués comme on le voit souvent à Bâle. Pendant que les serviteurs se promènent avec les enfants qui leur ont été confiés, on les voit souvent entrer dans les lieux où l’on peut boire du vin et de la bière, et ils donnent aux ENFANTS INNOCENTS ce qui, après des années, leur fera remplir les tombes des ivrognes. Ainsi, ils leur donnent une éducation qui pervertira leur appétit, et lorsqu’ils seront plus âgés, ils dépendront de ces stimulants. Peu à peu, ils sont dépassés et sont placés hors de portée de l’aide. »[13]

Question : Les influences du berceau affectent-elles la vie d’enfants innocents pour les conduire potentiellement dans la mauvaise direction dans les années qui suivent ?

« Nous allons maintenant parler d’un travail qui n’est pas terminé. En envoyant les enfants dans les écoles communes, les parents les soumettent à des influences démoralisantes qui corrompent la morale, des habitudes, des manières et des comportements. Ils sont, pour ainsi dire, nourris dans un repaire de voleurs, parmi les corrupteurs d’habitudes et de pratiques. Ils reçoivent une instruction d’un caractère tel qu’ils sont formés pour être des ennemis du Christ. Ils perdent de vue la vraie piété et la vertu. L’influence néfaste des garçons et des filles au cœur vil qui pratiquent les habitudes les plus dégradantes – des garçons et des filles qui sont experts vis-à-vis du péché – imprègne les écoles et a un pouvoir dégradant sur l’INNOCENCE DES ENFANTS. Et les enfants qui jouent dans la rue obtiennent également une formation et les parents apprendront parfois que cela mène à l’insouciance et à l’anarchie. »[14]

Question : L’éducation pieuse est importante, mais est-il primordial que les parents donnent à leurs enfants les meilleures influences dans leurs jeunes années pour les empêcher de corrompre la vraie piété et la vertu ?

« Les parents ont une accusation plus grave qu’ils ne l’imaginent. L’héritage des enfants est celui du péché. Le péché les a séparés de Dieu. Jésus a donné sa vie afin d’unir les liens brisés avec Dieu. Comme pour le premier Adam, les hommes ne reçoivent de lui que la culpabilité et la peine de la mort. Mais le Christ s’interpose et passe sur le sol où Adam est tombé, subissant toutes les épreuves en au nom de l’homme. Il rachète l’échec honteux et la chute d’Adam en sortant du procès sans ternir. Cela place l’homme en position avantageuse par rapport à Dieu. Il le place là où, à travers l’acceptation du Christ comme son Sauveur, il devient un participant de la nature divine. Ainsi, il devient connecté avec Dieu et le Christ. »[15]

Question : À la lumière de tout ce qui a été présenté de la Bible et d’EGW avant cela, pouvons-nous maintenant voir que, bien que les enfants aient été séparés de Dieu par le choix d’Adam, il leur a été donné un Sauveur pour qu’ils continuent d’être innocents jusqu’à ce qu’ils connaissent la différence entre le bien et le mal – ce qui leur donne le choix d’être sauvés ou perdus ?

Vous remarquerez que l’héritage n’est pas celui du péché, mais celui du péché – à travers leurs parents infidèles.

Dès qu’il y a eu péché, il y a eu un Sauveur.

« Si, avant la naissance de son enfant, elle est complaisante, égoïste, impatiente et exigeante, ces traits se refléteront dans la disposition de l’enfant. Ainsi, de nombreux enfants ont reçu comme droit de naissance des tendances presque incontrôlables au mal. Mais si la mère adhère inébranlablement à des principes justes, si elle est tempérée et renonce à elle-même, si elle est gentille, douce et désintéressée, elle peut donner à son enfant ces mêmes précieux traits de caractère. »[16]

[1] E. G. White, Gospel Worker, 1892, p.404

[2] E. G. White, La Tragédie des Siècles, p.292

[3] E.G. White, La Tragédie des Siècles, p.725

[4] E. G. White, Messages Choisis, vol.2, p.484

[5] E. G. White, Messages Choisis, vol.2, p.485

[6] E. G. White, Bible Commentary, vol.6, p.1066

[7] E. G. White, The Spirit of Prophecy, vol.2, p.34

[8] E. G. White, Testimonies, vol.5, p.628

[9] E. G. White, Welfare Ministry, p.331

[10] E. G. White, The Bible Echo, 28 Août 1899, par. 5

[11] E. G. White, Health Reformer, 1 Mars 1874, par. 9

[12] E. G. White, Letter 26, 1879 par. 3-4

[13] E. G. White, Manuscript 26, 1887, par. 12

[14] E. G. White, Manuscript 129a, 1901, par. 1

[15] E. G. White, Letter 68, 1899, par. 15

[16] E. G. White, The Adventist Home, p.256

 

Les Enfants sont Innocents, Partie 4

Les Enfants sont Innocents, Partie 3

Question : Le mot hébreu pour « brèche » est également traduit par « naissance ». Dès lors, peut-on croire que les mots « rançon » et « rachat » dans ce contexte d’enfants signifient qu’ils seront sauvés de « la tombe » et « de la mort » ?

Matthieu 18 : 2-3 : « Et Jésus, ayant fait venir un enfant, le mit au milieu d’eux, Et dit: Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez, et si vous ne devenez comme des enfants, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. »

 

Question : Ce scénario prouve-t-il que Jésus-Christ crût que les petits enfants étaient comme un homme converti et qu’ils seront dans le Royaume des Cieux ? (Voir Matthieu 19:14)

1 Corinthiens 7 : 14 : « Car le mari incrédule est sanctifié par la femme; et la femme incrédule est sanctifiée par le mari; autrement, vos enfants seraient impurs, au lieu qu’ils sont saints maintenant. »

 

Question : Puisqu’il ne s’agit pas de bébés, ce verset dit-il que des parents non sanctifiés élèvent des enfants impurs, alors que des parents croyants élèvent des enfants saints ?

Comment la Bible définit-elle le péché ? En d’autres termes, « le péché est » quoi ?

Genèse 18 : 20 : « Et l’Éternel dit: Le cri contre Sodome et Gomorrhe est vraiment grand, et leur péché est vraiment très grave. »

Et appelant Lot, ils lui dirent: Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit? Fais-les sortir, que nous les connaissions. (Genèse 19 : 5)

Psaumes 32 : 1 :« Heureux celui dont la transgression est pardonnée, et dont le péché est couvert ! »

Psaumes 51 : 3 : « O Dieu, aie pitié de moi, selon ta miséricorde! Selon la grandeur de tes compassions, efface mes forfaits! »

Proverbes 14 : 34 : « La justice élève une nation; mais le péché est la honte des peuples. »

Osée 13 : 12 : « L’iniquité d’Éphraïm est liée, et son péché est réservé. »

Jean 8 : 34 : « Jésus leur répondit: En vérité, en vérité je vous dis, que quiconque s’adonne au péché, est esclave du péché. »

Romain 5 : 13 : « (Car le péché a été dans le monde avant la loi; mais le péché n’est point imputé, quand il n’y a point de loi. »

Jacques 4 : 17 : « Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché. »

Romains 6 : 23 : « Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

1 Corinthiens 15 : 56 : « L’aiguillon de la mort, c’est le péché; et la puissance du péché, c’est la loi. »

1 Jean 3 : 4 : « Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. »

1 Jean 3 : 8 : « Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable. »

Les bébés n’ont pas d’esprit, ils ont un cerveau. Leur cerveau n’a pas encore développé son propre esprit. Les nourrissons ont des préférences par nature, comme le fait de vouloir manger, mais cela est inhérent à l’instinct de survie donné par Dieu. Le fait qu’un bébé pleure pour manger ne signifie pas qu’il pèche en exprimant une nature égoïste, bien que cette nature soit égoïste par défaut (grâce à Adam qui écoute Ève). Cette expression égoïste pour un bébé n’est pas considérée comme un péché parce que le bébé ne sait pas faire la différence entre le bien et le mal (voir Deutéronome 1 : 39 ci-dessus). Si votre fils de vingt-quatre ans pleure égoïstement parce que le déjeuner a quelques minutes de retard, alors il y a un problème de péché.

La Bible utilise le terme « esprit charnel » (Romains 8 : 7), de sorte qu’un esprit spirituel serait l’inverse, bien que la Bible n’utilise jamais cette expression. Lisez Romains 8 : 1-11 pour avoir une idée de ce qui est dit sur les deux. Tout le contexte du livre des Romains exige que les sujets qui sont soit charnels soit spirituels soient des adultes qui ont choisi soit de suivre Dieu (avoir un esprit spirituel) soit de ne pas le suivre (avoir un esprit charnel).

Dire que les bébés ont un « esprit charnel » dès le ventre de leur mère, c’est aller au-delà de la portée de la Bible. Les esprits sont développés et doivent être renouvelés (voir Romains 12 : 1-2) en chacun de nous qui sommes nés avec une nature pécheresse, ne participant pas à la nature divine. Le Christ a pris part à la ressemblance de notre « chair pécheresse » (Romains 8 : 3), ce qui prouve que la chair pécheresse à laquelle le Christ a participé n’est pas un péché ou une condamnation. Le Christ est devenu « un péché pour nous, qui ne connaissons pas le péché, afin que nous soyons rendus justes en lui » (2 Corinthiens 5 : 21), mais ce n’était pas à sa naissance, c’était à sa mort. (Dans le jardin de Gethsémané, le péché a été « confessé » sur le Christ, « l’Agneau de Dieu » (Jean 1 : 29), afin qu’Il porte ces péchés à Sa mort à notre place. Voir Jean 3:16 et Romains 5 : 8-10).

Le dernier article portera sur ce que dit l’Esprit de Prophétie à ce sujet avec le Pasteur Daniel Mesa. Pour plus d’information, voici son site internet : https://www.revelationwithdaniel.com/

 

Les Enfants sont Innocents, Partie 4

Les Enfants sont Innocents, Partie 2

Question : Qui a façonné et conçu, David en tant que spermatozoïde ou la mère ? Si c’était la mère, qui était le coupable dans ce scénario ?

Psaumes 58 : 4 : « Les méchants se sont détournés dès le sein maternel; les menteurs se sont égarés dès leur naissance. »

Dans ce cadre, les enfants auraient été influencés par leur(s) parent(s) dès le ventre de leur mère, donc un « étranger » venu de Dieu. (Étranger est la première façon dont le mot hébreu « éloigné » est traduit dans Exode 29:33). Chaque parent a une vocation extrêmement élevée à influencer ses enfants dès le ventre de leur mère pour qu’ils deviennent soit associés à Dieu, soit étrangers à Dieu.

Question : Les bébés « s’égarent-ils… en mentant » dès leur naissance ? Les malédictions générationnelles contenues dans les Commandements pourraient-elles s’intégrer ici en tant que propensions et tendances héréditaires ? « …visitant l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et quatrième génération de ceux qui me haïssent. » Exode 20:5b

Jérémie 31 : 29-30 : « En ces jours-là on ne dira plus: Les pères ont mangé des raisins verts, et les dents des enfants en sont agacées. Mais chacun mourra pour son iniquité; tout homme qui mangera des raisins verts, ses dents en seront agacées. »

Ézéchiel 18 : 2-4 : « Que voulez-vous dire, vous qui répétez continuellement ce proverbe, dans le pays d’Israël, en disant: « Les pères ont mangé du raisin vert, et les dents des enfants en sont agacées? » Je suis vivant! dit le Seigneur, l’Éternel, vous n’aurez plus lieu de répéter ce proverbe en Israël. Voici, toutes les âmes sont à moi, l’âme du père comme l’âme du fils; toutes deux sont à moi; l’âme qui pèche est celle qui mourra. »

Ésaïe 48 : 8 : « Tu ne les as pas entendus, et tu ne les as pas connus, et ils n’ont pas encore frappé ton oreille; car je savais que tu ne manquerais pas d’être infidèle, et tu as été appelé rebelle dès ta naissance. »

Question : Cette personne est appelée transgresseur dans quel contexte ?

Dans ce contexte, les versets précédents parlent de Jacob devenant Israël (une référence à la conversion de Jacob à l’âge adulte), et cette conversion s’étant produite après que Jacob ait été reconnu comme menteur. Le premier verset dit que Jacob appelé Israël « ferait mention du Dieu d’Israël, mais non en vérité, ni en justice ». Le contexte parle d’une nation qui est appelée transgresseur dès le sein maternel lors de sa renaissance ! Le peuple de Dieu sur terre, l’église dans son ensemble, avait besoin de conversion, il ne semble donc pas juste d’appliquer ce texte aux enfants en dessous de l’âge de la responsabilité.

Voici une citation d’un paragraphe précédent où EGW a utilisé le verset en question : « Qui peut maintenant être sûr de respecter la voix de l’Association de la Conférence générale ? Si les gens de nos églises comprenaient la gestion des hommes qui marchent à la lumière des étincelles de leur propre bois d’allumage, respecteraient-ils leurs décisions ? Je réponds : « Non, pas un instant ». »[1]

Considérez le fait que la Bible demande si une nation peut naître : voir, Esaïe 66:8. La réponse est évidemment oui, et une nation peut naître à nouveau – convertie.

Jérémie 1 : 5 (Martin) : « Avant que je te formasse dans le ventre de ta mère, je t’ai connu; et aant que tu fusses sorti de son sein, je t’ai sanctifié, je t’ai établi Prophète pour les nations. »

Question : à la lumière du mot « sanctifier » signifiant mettre à part dans un but saint, pouvons-nous trouver des références au fait que Dieu sanctifie un pécheur non repenti ?

Alors, quel est l’enfant par défaut dans l’utérus ? L’enfant est innocent, n’ayant fait ni mal ni bien, l’enfant n’est pas un pécheur.

Osée 13 : 12-14a (Martin) : « L’iniquité d’Ephraïm est liée, et son péché est serré. Les douleurs comme de celle qui enfante le surprendront; c’est un enfant qui n’est pas sage, car il ne se tient pas à temps à la brèche [naissance] des enfants. Je les eusse rachetés de la puissance du sépulcre, et les eusse garantis de la mort. »

Dans un prochain article le pasteur Daniel Mesa parlera davantage de question sur les enfants et les nouveaux nés.

Pour plus d’information, voici son site internet : https://www.revelationwithdaniel.com/

[1] 1888 1567.2

Les Enfants sont Innocents, Partie 4

Les Enfants sont Innocents, Partie 1

Jacques 4 : 17 : « Celui-là donc pèche, qui connaît le bien et qui ne le fait pas. »

Question : Les bébés savent-ils distinguer le bien du mal ? Sinon, les bébés sont-ils « morts au péché » ? (Romains 6 : 2)

Deutéronome 1 : 39 : « Et vos petits-enfants, dont vous avez dit qu’ils y seraient une proie, et vos fils, qui aujourd’hui ne savent ce que c’est que le bien ou le mal, ce sont eux qui y entreront, et je leur donnerai ce pays, et ils le posséderont. »

Nombres 14 : 31 : « Mais j’y ferai entrer vos petits-enfants, dont vous avez dit qu’ils y seraient une proie ; et ils connaîtront le pays que vous avez méprisé. »

Nombres 14 : 29 : « Vos cadavres tomberont dans ce désert ; et tous ceux d’entre vous qui ont été dénombrés, selon tout votre nombre, depuis l’âge de vingt ans et au-dessus, vous tous qui avez murmuré contre moi. »

 

Question : Bien que le peuple de Dieu ait dit que ses enfants seraient une proie, Dieu a dit qu’ils ne le seraient pas et qu’ils iraient dans le pays de Canaan ; qui avait raison ?

Ésaïe 7 : 14-16 : « C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici, la vierge sera enceinte ; elle enfantera un fils, et lui donnera le nom d’Emmanuel (Dieu avec nous). Il mangera de la crème et du miel, jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien. Mais, avant que l’enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, le pays dont tu redoutes les deux rois, sera abandonné. »

 

Question : Y a-t-il eu une époque où l’enfant de la vierge ne savait pas choisir le bien plutôt que le mal ?

Cette période, pendant laquelle un enfant ne sait pas distinguer le bien du mal, est communément connue comme « précédant l’âge de la responsabilité ». Quelqu’un n’est pas responsable de ce qu’il ne savait pas ou n’aurait pas pu savoir. Un bébé ne sait rien de la contrefaçon, de l’adultère, du vol, du mensonge et du meurtre. Une fois que le cerveau a absorbé les informations issues de son expérience de vie, un enfant commence à comprendre ce qui est bien et ce qui est mal, avec la possibilité de choisir entre l’un ou l’autre. À ce stade, l’enfant serait responsable de ce qu’il comprend (le vol ou le mensonge sont des péchés communément compris à un jeune âge).

Le Fils de Dieu était complètement divin (engendré par son Père), et a été amené (engendré, ou né) à nouveau dans une nature humaine. Tous les autres humains dans ce monde de péché sont nés avec seulement une nature humaine. Nous sommes appelés à être « participants de la nature divine, ayant échappé à la corruption qui est dans le monde par la convoitise » (2 Pierre 1 : 4). C’est lorsque nous sommes « nés de nouveau » qu’on nous offre la même aide que celle dont le Fils de Dieu disposait, sans aucun inconvénient.

Romains 9 : 11 : « Car les enfants n’étaient pas encore nés, et n’avaient fait ni bien ni mal, et afin que le décret d’élection de Dieu demeurât ferme. »

 

Question : (Mêmes pensées dans Deut. 1 et Esa. 7 – étant trois témoins) dans le jugement, serait-il juste de condamner toute personne qui n’a pas « fait de bien ou de mal » ? Nous ne sommes pas jugés par la grâce ou notre nature, mais par nos œuvres (voir 2 Corinthiens 5 : 10).

Jérémie 31 : 15-17 : « Ainsi a dit l’Éternel: On a entendu dans Rama des cris, des lamentations, des larmes amères, Rachel pleurant ses enfants; elle a refusé d’être consolée au sujet de ses enfants, parce qu’ils ne sont plus. Ainsi a dit l’Éternel: Retiens ta voix de pleurer, et tes yeux de verser des larmes; car il y a un salaire pour ton travail, dit l’Éternel; on reviendra du pays de l’ennemiIl y a de l’espérance pour ton avenir, dit l’Éternel; tes enfants reviendront dans leur territoire. »

Matthieu 2 : 16-1 : « Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, fut fort en colère; et envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient dans Bethléhem et dans tout son territoire, selon le temps dont il s’était exactement informé auprès des mages. Alors s’accomplit ce qui avait été dit par Jérémie le prophète: On a entendu dans Rama des cris, des lamentations, des pleurs et de grands gémissements: Rachel pleurait ses enfants; et elle n’a pas voulu être consolée, parce qu’ils ne sont plus. »

Question : On a dit aux parents de s’abstenir de pleurer après que leurs enfants « n’étaient pas ». Pourquoi ? Parce qu’ils ont la Parole de Dieu qui leur dit qu’ils iront au pays de Canaan !

Psaumes 51 : 5 (Martin) : « Voilà, j’ai été formé [pas en tant que] dans l’iniquité, et ma mère m’a échauffé dans [pas en tant que] le péché. »

1 Jean 3 : 4 : « Quiconque [verbe] pèche [nom], transgresse [verbe] aussi la loi; car le péché [nom] est une transgression [verbe] de la loi. »

Dans un prochain article, le pasteur Daniel Mesa répondra à d’autres questions pour approfondir le point sur l’innocence des enfants. Pour plus d’information, voici son site internet : https://www.revelationwithdaniel.com/