Chanteur Gospel dans l’université Adventiste

BOL-KingofKings-WebsiteBanner
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

L’église de l’Université d’Oakwood organise pour chaque fête païenne des spectacles de musique. Oui, il est bien de chanter des  chants pour notre Dieu, mais peut-on chanter des chants qui sont contre ce que Dieu nous enseigne ? Je crois que non. Breath of Life, un ministère Adventisme à Université Oakwood, est celui qui dirige ce spectacle qui sera diffusé sur ABC une chaine de télé Nationale aux États-Unis. Comment notre Église peut-elle accepter cela? Notre pionnier on toujours était contre cela. Plusieurs invités de domination prostestante seront présents, Kirk Franklin, une grande hauteur gospel et Sheléa une chanteuse gospel aussi.

Soeur White nous parle de la façon dont nous devons rendre un culte au Seigneur :

« La musique fait partie du culte rendu à Dieu dans les cours célestes. Aussi devons nous nous efforcer, dans nos cantiques de louanges, de nous approcher le plus possible des chœurs angéliques. La culture de la voix est une partie importante de l’éducation et ne devrait point être négligée. » — Patriarches et prophètes, p.633.

Nous devons le plus possible nous approcher des choeurs angéliques, faire des chants avec beaucoup moins de bruit et avec une belle mélodie douce aux oreilles de Dieu. Cela nous apporte la véritable louange de Dieu. Accepter c’est chant protestant, fait partie du processus de l’oecuménisme et le D R. Carlton P. Byrd en est une preuve. Il est autant touché par la corruption protestante du gospel.

Ce ministère a fait à plusieurs reprises des spectacles avec des chanteurs de d’autres dénomination et Dieu a en horreur l’unification avec le protestantisme apostat.

Ellen White prévient la jeunesse dans son livre Foyer Chrétien de faire attention avec  la musique et le mode mondain qu’il y a :

« Ils semblent préférer les chansons frivoles et la musique à la mode. Le temps qu’ils auraient dû consacrer à la prière, ils le passent à jouer d’un instrument. Quand on n’en abuse pas, la musique est une grande bénédiction; mais lorsqu’on en fait un mauvais usage, elle devient une terrible malédiction. Elle agit comme un excitant, mais elle ne procure pas la force et le courage que le chrétien ne peut trouver auprès du trône de la grâce, en faisant connaître, avec cris et larmes, ses besoins à Dieu, et en implorant sa puissance pour résister aux puissantes sollicitations du malin. Ce dernier est en train de réduire nos jeunes en esclavage. Que pourrais-je leur dire pour qu’ils se libèrent de son pouvoir d’égarement? Satan est un charmeur habile qui séduit les jeunes et les conduit à leur perte. » — Foyer chrétien, p.393-394

Elle nous dit de ne pas aller dans l’esclavage par les chants à la mode qu’ils nous sont montrés dans ce monde. La Bible nous dit aussi que l’on ne peut servir deux Dieux à la fois et surtout de ne pas aller sous un autre joug, car Dieu est un dieu jaloux.

 

1 réflexion au sujet de “Chanteur Gospel dans l’université Adventiste”

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !