Le Carême dans l’Adventisme

keeping-holy-lent
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

 

Le pasteur Jonathan Peinado, pasteur de l’église adventiste de Jacksonville, nous démontre que fêter le carême n’est pas seulement biblique, mais que le fêter est bon pour nous. Il est-il marqué de célébrer cette fête? Nous a-t-il dit de fêter cela pendant 40 jours comme Jésus l’a fait? Rien ne nous montre que cela doit être fait. Nous pouvons prier 40 jours si nous voulons, mais il ne devrait pas avoir de lien avec cette fête. Jésus a institué seulement une fête et c’est celle de la communion fraternelle (la Sainte Cène n’étant pas marquée dans la bible donc ce n’est pas un terme biblique). Nous allons voir pourquoi cette fête n’est pas biblique et surtout ne devrait pas être fêtée.

Christ n’ayant jamais observé le carême et n’ayant pas dit de l’observer alors pourquoi devrions nous l’observer? Le carême selon la Pâques (Pâque «s» est la fête du christianisme et est différente de la Pâque juive sans «s») doit être fêté 40 jours avant cette dernière. Alexander Hislop explique dans l’un de ses livres : « On l’appelait Pascha, ou Pâques, et bien qu’elle ne fût pas une institution apostolique, elle était observée de fort bonne heure par bien des chrétiens déclarés en souvenir de la mort et de la résurrection du Christ. Cette fête s’accordait à l’origine avec l’époque de la Pâque juive où le Christ fut sacrifié; vers la fin du IIe siècle, du temps de Tertullien, on croyait que c’était le 23 mars. Cette fête n’était nullement une fête idolâtre, et n’était précédée d’aucun carême. » — Alexander Hislop, Les Deux Babylones, p.80.

La fête juive de la Pâque n’était précédé d’un carême. Voici la description qu’il fait du carême : « Les 40 jours de jeûne du carême étaient directement empruntés aux adorateurs de la déesse Babylonienne. Le jeûne de 40 jours au printemps de l’année est encore observé par les Yezidis ou adorateurs païens du diable dans le Kourdistan, qui l’ont emprunté à leurs anciens maîtres les Babyloniens. Les païens du Mexique célébraient la même coutume. Humboldt, en effet, nous donne les détails suivants sur les usages des Mexicains : “Trois jours après l’équinoxe du printemps commençait un jeûne solennel de 40 jours en l’honneur du soleil.” — Il en était de même en Égypte comme on peut le voir en consultant Wilkinson. – Ce jeûne égyptien de 40 jours, nous dit Landseer dans ses recherches Sabéennes, était expressément pratiqué en souvenir d’Adonis ou Osiris, le  grand dieu médiateur. » — Alexander Hislop, Les Deux Babylones, p.81.

Il continue plus loin en continuant l’origine parmi les peuples païens dans l’histoire. Si nous remontons dans l’histoire et nous trouvons que cette fête n’a pas une origine biblique alors pourquoi faudrait-il l’observer.

Un autre pasteur du nom de Ryan J. Bell, de l’église adventiste d’Hollywood, a déclaré : « Je vous dirais qu’il n’y a rien de fondamentalement anti-protestant ou anti adventiste à passer quarante jours dans la réflexion dans la prière et le repentir. […] Ceci étant dit, si l’idée du mercredi de Carême et du mercredi des Cendres vous rend mal à l’aise, alors laissez-la passer ou appelez-la autrement, mais ne ratez certainement pas une occasion d’ouvrir votre vie à l’œil effervescent de Dieu. […] Si vous souhaitez vous joindre à nous pour nos offices du mercredi des Cendres cette année, ils auront lieu le mercredi 9 mars à 7 h dans la petite chapelle de prière et à 19 h 30 dans la salle des communautés. Espérons vous y voir! » (http://www.hollywoodsda.org/03/thinking-about-lent)

Il encourage le fait de faire cette fête et surtout en disant qu’il n’y a rien d’anti-biblique. Il n’y a rien de biblique dans cette fête. Elle ne présente que le paganisme et l’adoration d’un autre Dieu. Les adventistes font cette fête et personne ne pourra dire le contraire. Deux pasteurs le font dans leur église. Ce ne sont pas des mouvements indépendants, mais bel et bien des églises dirigées par la Conférence générale adventiste. Ellen White est claire sur ce sujet aussi :

Howard Crosby dit : « Aujourd’hui, l’Église de Dieu fait la cour au monde. Ses membres essaient de l’abaisser au niveau des impies. Les bals, les théâtres, l’art impudique, le luxe social avec sa morale relâchée font leur entrée dans l’enceinte sacrée de l’église. Pour expier toute cette mondanité, les chrétiens font leurs carêmes et leurs Pâques, et ornent magnifiquement leurs églises. C’est l’ancienne ruse de Satan. L’Église juive est allée échouer sur cet écueil, l’Église romaine fit naufrage de la même manière, et le même sort est réservé à l’Église protestante. » — Ellen White, La Tragédie des Siècles 1888, p.228.

Si vous lisez les nouvelles, peut-être est-il retiré parce que cette fête est acceptée? Ou pour ne pas affecter les gens, car la religion est dans les cœurs et non dans un mode de vie pieux? Nous pouvons seulement reconnaitre le résultat pour avoir suivi la ruse de Satan. Vous allez tomber tout comme les juifs sont tombés en 70. Tout comme l’Église romaine tombât en 1798. Tout comme le protestantisme tombait en 1844 au message du deuxième ange. Bientôt il en sera de même pour le peuple de Dieu, car si les juifs de sang et de chair sont tombés, alors les juifs d’esprit tomberont aussi. Son Israël Moderne sera délaissé tout comme Dieu délaissa le peuple d’Israël pour se tourner vers les païens.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !