Le Spiritisme, Partie 1

Speaking-with-Spirits-The-Fox-Sisters-and-the-Birth-of-Spiritualism-3
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Les anges déchus sont les messagers du monde des esprits. Cela veut dire qu’ils ont le pouvoir de nous faire apparaître l’image de nos amis décédés. Ils peuvent reproduire les traits d’une personne, sa voix et les paroles que nos proches ont dites. C’est par cela que les gens définissent que l’âme de leur ami est bien vivante au ciel. Le plan de Satan est donc accompli, car il tient en captivité cette personne qui adhère à ce genre de croyance. Si cela arrive si souvent aujourd’hui c’est bien parce que les gens voient cela comme une révélation surnaturelle venant du ciel. Depuis plus de 200 ans, il y a un fort retour à cette sorcellerie que l’on appelle le spiritisme moderne.

Satan en envoyant ses anges sur terre pour faire ce genre de travail, démontre que tous sont sauvés. Ellen White décrit cela : « Les visiteurs du monde des esprits donnent parfois des avertissements opportuns. Mais dès qu’ils ont gagné la confiance, ils se hasardent à enseigner des doctrines qui sapent la foi aux saintes Écritures. »[1]

Plusieurs religions se sont formées sur ce genre de principe. La bible parle d’une tout autre forme de croyance. La bible relate un fait sur un phénomène du genre dans 1 Samuel 28 : 6-20 : « Saül consulta l’Éternel ; et l’Éternel ne lui répondit point, ni par des songes, ni par l’urim, ni par les prophètes. Et Saül dit à ses serviteurs : cherchez-moi une femme qui évoque les morts, et j’irai la consulter. Ses serviteurs lui dirent : voici, à Endor il y a une femme qui évoque les morts. Alors Saül se déguisa et prit d’autres vêtements, et il partit avec deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme. Saül lui dit : prédis-moi l’avenir en évoquant un mort, et fais-moi monter celui que je te dirai. La femme lui répondit : voici, tu sais ce que Saül a fait, comment il a retranché du pays ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir ; pourquoi donc tends-tu un piège à ma vie pour me faire mourir ? Saül lui jura par l’Éternel, en disant : L’Éternel est vivant ! il ne t’arrivera point de mal pour cela. La femme dit : qui veux-tu que je te fasse monter ? Et il répondit : fais-moi montée Samuel. Lorsque la femme vit Samuel, elle poussa un grand cri, et elle dit à Saül : pourquoi m’as-tu trompée ? Tu es Saül ! Le roi lui dit : ne crains rien ; mais que vois-tu ? La femme dit à Saül : je vois un dieu qui monte de la terre. Il lui dit : quelle figure a-t-il ? Et elle répondit : c’est un vieillard qui monte et il est enveloppé d’un manteau. Saül comprit que c’était Samuel, et il s’inclina le visage contre terre et se prosterna. Samuel dit à Saül : pourquoi m’as-tu troublé, en me faisant monter ? Saül répondit : je suis dans une grande détresse : Les Philistins me font la guerre, et Dieu s’est retiré de moi ; il ne m’a répondu ni par les prophètes ni par des songes. Et je t’ai appelé pour que tu me fasses connaître ce que je dois faire. Samuel dit : pourquoi donc me consultes-tu, puisque l’Eternel s’est retiré de toi et qu’il est devenu ton ennemi ? L’Éternel te traite comme je te l’avais annoncé de sa part ; l’Éternel a déchiré la royauté d’entre tes mains, et l’a donnée à un autre, à David. Tu n’as point obéi à la voix de l’Éternel, et tu n’as point fait sentir à Amalek l’ardeur de sa colère : voilà pourquoi l’Éternel te traite aujourd’hui de cette manière. Et même l’Éternel livrera Israël avec toi entre les mains des Philistins. Demain, toi et tes fils, vous serez avec moi, et l’Éternel livrera le camp d’Israël entre les mains des Philistins. Aussitôt Saül tomba à terre de toute sa hauteur, et les paroles de Samuel le remplirent d’effroi ; de plus, il manquait de force, car il n’avait pris aucune nourriture de tout le jour et de toute la nuit. »

Samuel saurait-il donc descendu du ciel pour venir sur terre selon plusieurs ? Car Samuel est un prophète. Cela voudrait dire que Satan aurait fait descendre du ciel Samuel, mais cela voudrait rendre tout-puissant Satan et serait contraire à la bible. Dieu n’aurait pas fait descendre non plus Samuel, car la bible interdit la sorcellerie. Exode 22 : 18 affirme sur la sorcellerie : « Tu ne laisseras point vivre la magicienne. » Il y a donc une seule réponse à cela Satan effectua ce travail, car Samuel était dans le sommeil de la terre. La Bible affirme que la mort est un sommeil en attendant le retour de Christ. Psaumes 146 : 3,4 nous dit sur la mort : « Ne vous confiez pas dans les grands ni dans aucun fils d’homme, qui ne saurait délivrer. Son souffle s’en va, il retourne à sa terre, et en ce jour-là ses desseins périssent. » Son souffle ne retourne pas à Dieu, car l’âme sans un corps est sans vie. Si l’âme restait en vie, pourquoi Dieu redonnerait le corps mangé par les vers ? Il pourrait nous refaire un autre corps et il ne serait pas nécessaire de donner le même. Dieu est tout-puissant et à le pouvoir de tout, mais il affirme que l’âme meurt avec le corps et ses la raison pour lequel il réveille les morts avec le même corps soit pour la vie éternelle, donc pour la glorification, soit pour la mort éternelle sans glorification.

La bible affirme dans Jérémie 27 : 9-10 : « Et vous, n’écoutez pas vos prophètes, vos devins, vos songeurs, vos astrologues, vos magiciens, qui vous disent : vous ne serez point asservis au roi de Babylone ! Car c’est le mensonge qu’ils vous prophétisent, afin que vous soyez éloignés de votre pays, afin que je vous chasse et que vous périssiez. » Comment alors les chrétiens d’aujourd’hui peuvent-ils affirmer que l’âme vit après la mort ? Que discuter avec les morts est une bonne chose ? La bible condamne cela et elle tue ceux qui touchent à cela. Saül est mort pour quel péché ? « Saül mourut, parce qu’il se rendit coupable d’infidélité envers l’Éternel, dont il n’observa point la parole, et parce qu’il interrogea et consulta ceux qui évoquent les morts. Il ne consulta point l’Éternel ; alors l’Éternel le fit mourir, et transféra la royauté à David, fils d’Isaï. » (1 Chronique 10 : 13-14)

L’Idolâtrie à comme base la communication avec les morts : « Cette croyance à la possibilité de communiquer avec les morts était à la base de l’idolâtrie. Les païens s’imaginaient que leurs dieux étaient les esprits déifiés des héros trépassés. Le paganisme n’était donc pas autre chose que le culte des morts. Cela découle du texte même des Écritures. »[2]

Le peuple de Dieu ne peut entrainer ce genre de commerce, car Dieu punira ceux qui le font comme Saül. Garder cette référence biblique comme appui pour ceux qui font ce genre d’entretien : « “Ne vous adressez point à ceux qui évoquent les esprits ni aux devins. Ne les consultez pas, afin de ne pas vous souiller avec eux ;” “car l’Éternel a horreur de quiconque recourt à de telles pratiques” » (Lévitique 19 : 31 ; Deutéronome 18 : 12).

Dans la partie deux de cette série nous allons entretenir qu’elle forme aujourd’hui existe au sein de la société. Quand cette forme de spiritualisme moderne est-elle apparue ? Comment aujourd’hui devons-nous réagir face à ces gens qui font cette forme de spiritisme ?

 

[1] Ellen White, La Tagédie des Siècles, p.600.

[2] Ellen White, La Tragédie des Siècles, p.662.

1 réflexion au sujet de “Le Spiritisme, Partie 1”

  1. Merci seigneur de nous avoir fait comprendre que la mort est un sommeil. Et que parler au mort viens du malin. Garde nous dans tes voix et aide nous a suivre ton chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !