Jacques 4 : 17 : « Celui-là donc pèche, qui connaît le bien et qui ne le fait pas. »

Question : Les bébés savent-ils distinguer le bien du mal ? Sinon, les bébés sont-ils « morts au péché » ? (Romains 6 : 2)

Deutéronome 1 : 39 : « Et vos petits-enfants, dont vous avez dit qu’ils y seraient une proie, et vos fils, qui aujourd’hui ne savent ce que c’est que le bien ou le mal, ce sont eux qui y entreront, et je leur donnerai ce pays, et ils le posséderont. »

Nombres 14 : 31 : « Mais j’y ferai entrer vos petits-enfants, dont vous avez dit qu’ils y seraient une proie ; et ils connaîtront le pays que vous avez méprisé. »

Nombres 14 : 29 : « Vos cadavres tomberont dans ce désert ; et tous ceux d’entre vous qui ont été dénombrés, selon tout votre nombre, depuis l’âge de vingt ans et au-dessus, vous tous qui avez murmuré contre moi. »

 

Question : Bien que le peuple de Dieu ait dit que ses enfants seraient une proie, Dieu a dit qu’ils ne le seraient pas et qu’ils iraient dans le pays de Canaan ; qui avait raison ?

Ésaïe 7 : 14-16 : « C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici, la vierge sera enceinte ; elle enfantera un fils, et lui donnera le nom d’Emmanuel (Dieu avec nous). Il mangera de la crème et du miel, jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien. Mais, avant que l’enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, le pays dont tu redoutes les deux rois, sera abandonné. »

 

Question : Y a-t-il eu une époque où l’enfant de la vierge ne savait pas choisir le bien plutôt que le mal ?

Cette période, pendant laquelle un enfant ne sait pas distinguer le bien du mal, est communément connue comme « précédant l’âge de la responsabilité ». Quelqu’un n’est pas responsable de ce qu’il ne savait pas ou n’aurait pas pu savoir. Un bébé ne sait rien de la contrefaçon, de l’adultère, du vol, du mensonge et du meurtre. Une fois que le cerveau a absorbé les informations issues de son expérience de vie, un enfant commence à comprendre ce qui est bien et ce qui est mal, avec la possibilité de choisir entre l’un ou l’autre. À ce stade, l’enfant serait responsable de ce qu’il comprend (le vol ou le mensonge sont des péchés communément compris à un jeune âge).

Le Fils de Dieu était complètement divin (engendré par son Père), et a été amené (engendré, ou né) à nouveau dans une nature humaine. Tous les autres humains dans ce monde de péché sont nés avec seulement une nature humaine. Nous sommes appelés à être « participants de la nature divine, ayant échappé à la corruption qui est dans le monde par la convoitise » (2 Pierre 1 : 4). C’est lorsque nous sommes « nés de nouveau » qu’on nous offre la même aide que celle dont le Fils de Dieu disposait, sans aucun inconvénient.

Romains 9 : 11 : « Car les enfants n’étaient pas encore nés, et n’avaient fait ni bien ni mal, et afin que le décret d’élection de Dieu demeurât ferme. »

 

Question : (Mêmes pensées dans Deut. 1 et Esa. 7 – étant trois témoins) dans le jugement, serait-il juste de condamner toute personne qui n’a pas « fait de bien ou de mal » ? Nous ne sommes pas jugés par la grâce ou notre nature, mais par nos œuvres (voir 2 Corinthiens 5 : 10).

Jérémie 31 : 15-17 : « Ainsi a dit l’Éternel: On a entendu dans Rama des cris, des lamentations, des larmes amères, Rachel pleurant ses enfants; elle a refusé d’être consolée au sujet de ses enfants, parce qu’ils ne sont plus. Ainsi a dit l’Éternel: Retiens ta voix de pleurer, et tes yeux de verser des larmes; car il y a un salaire pour ton travail, dit l’Éternel; on reviendra du pays de l’ennemiIl y a de l’espérance pour ton avenir, dit l’Éternel; tes enfants reviendront dans leur territoire. »

Matthieu 2 : 16-1 : « Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, fut fort en colère; et envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient dans Bethléhem et dans tout son territoire, selon le temps dont il s’était exactement informé auprès des mages. Alors s’accomplit ce qui avait été dit par Jérémie le prophète: On a entendu dans Rama des cris, des lamentations, des pleurs et de grands gémissements: Rachel pleurait ses enfants; et elle n’a pas voulu être consolée, parce qu’ils ne sont plus. »

Question : On a dit aux parents de s’abstenir de pleurer après que leurs enfants « n’étaient pas ». Pourquoi ? Parce qu’ils ont la Parole de Dieu qui leur dit qu’ils iront au pays de Canaan !

Psaumes 51 : 5 (Martin) : « Voilà, j’ai été formé [pas en tant que] dans l’iniquité, et ma mère m’a échauffé dans [pas en tant que] le péché. »

1 Jean 3 : 4 : « Quiconque [verbe] pèche [nom], transgresse [verbe] aussi la loi; car le péché [nom] est une transgression [verbe] de la loi. »

Dans un prochain article, le pasteur Daniel Mesa répondra à d’autres questions pour approfondir le point sur l’innocence des enfants. Pour plus d’information, voici son site internet : https://www.revelationwithdaniel.com/