Le message des trois anges dans le type et l’antitype, Partie 2

earth-day-concept-2021-04-03-03-19-52-utc
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Lorsque vous lisez le mot église, ne pensez pas à une dénomination. On nous dit que :

« Dieu a une église. Ce n’est pas la grande cathédrale, ni l’établissement national, ni les diverses dénominations ; c’est le peuple qui aime Dieu et qui garde ses commandements. « Là où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Matthieu 18:20). Là où le Christ est même parmi les humbles, c’est l’église du Christ, car la présence du Haut et Saint qui habite l’éternité peut seule constituer une église. »[1]

C’est ce qui constitue une église. Les gens regardent tout autour d’eux et pensent qu’une dénomination est l’église, mais Jésus regarde autour de lui des gens de différents coins de la terre, et il dit que ces gens seront à lui, de « toute nation, toute tribu, toute langue et tout peuple. » Ce sont des gens qui n’ont pas.

« […] tache, ni ride, ni rien de tel ». Leurs noms sont inscrits dans le livre de vie, et il est écrit à leur sujet : » Ils marcheront avec moi en blanc, car ils en sont dignes. »[2]

Marchez en blanc. Le blanc représente la propreté et la perfection. Jésus a dit que nous marcherions avec lui, et le diable n’aime pas cela. Il veut que vous restiez embourbé dans les péchés que vous avez commis et que vous ne les oubliiez jamais. Mais Jésus a dit que si nous croyons simplement ce qu’il nous a dit, nous pouvons être sauvés. Mais nous ne pouvons pas le voir de nos yeux et, par manque de foi, nous doutons. Nous devons croire en Jésus. Il nous le dit dans sa parole et quand on le croit, c’est une réalité, c’est vrai en nous. Jésus nous dit : Voulez-vous dire cela aux autres ?

« Grands et petits, hauts et bas, riches et pauvres, seront jugés « d’après ce qui a été écrit dans les livres, selon leurs œuvres. » »[3]

Est-ce que vous y croyez ? Si vous le croyiez, vous n’essayeriez pas de tromper qui que ce soit. Vous ne diriez pas délibérément des mensonges parce que vous savez que quelqu’un va les écrire dans les livres du souvenir.

« Jour après jour, passant dans l’éternité, il porte son fardeau d’enregistrements pour les livres du Ciel. Les mots prononcés une fois, les actes accomplis une fois, ne peuvent jamais être rappelés. Les anges de Dieu ont enregistré le bien et le mal. Le plus puissant conquérant de la terre ne peut pas rappeler les traces d’un seul jour. »[4]

Vous ne vous souvenez peut-être pas de tout ce que vous avez fait, mais le registre s’en souviendra. Le seul moyen de l’effacer est d’accepter Jésus par la foi. Donc, les dossiers sont examinés au paradis. Je pensais à l’ordinateur. La plupart d’entre nous en ont un, et nos noms, nos adresses et notre travail sont tous dans l’ordinateur. Il a un dossier fidèle sur nous. Maintenant, selon la Bible, le diable semble nous accuser, mais, si nous avons donné notre cœur au Seigneur, en confessant et en nous repentant de nos péchés, avec le Saint-Esprit contrôlant ce que nous faisons, alors Jésus pardonne nos péchés et appuie, pour ainsi dire, sur la touche de suppression de notre fichier de péchés. Et, pouf, il est dans la poubelle ! Bien que nous soyons pardonnés à ce moment-là, il y a encore un dossier qui doit être effacé et lorsque l’expiation finale sera terminée, le Seigneur videra cette poubelle pour toujours, nos noms étant conservés dans le livre de vie. Mais si nous n’avons pas accepté Jésus et si l’Esprit ne vit pas en nous, nous serons retranchés. Souvenez-vous, dans le sanctuaire terrestre, si vous n’étiez pas en accord avec le grand prêtre le jour des expiations, vous étiez retranché du camp. Si vous faisiez délibérément le mal ce jour-là, vous étiez tué. C’était pour un jour dans le type, mais, dans l’antitype, nous sommes dans le grand Jour des Expiations depuis 1844, et Dieu nous donne du temps MAINTENANT pour être prêts. Vous n’avez pas fait le fou le jour des expiations et vous avez vécu. Mais nous sommes dans le Jour antitypique des Expiations, et le Seigneur, dans sa miséricorde et sa longanimité, nous donne une chance d’être pardonnés. Jésus veut que nous revenions, il veut que nous soyons pardonnés et rachetés. Jésus veut que nous soyons purifiés, et il veut que nous marchions dans la lumière et que nous soyons comme lui sur cette terre, et la seule façon d’y parvenir est de laisser son Esprit vivre en nous.

« Satan invente des plans innombrables pour occuper nos esprits afin qu’ils ne s’attardent pas sur l’œuvre même que nous devrions connaître le mieux. »[5]

Le diable a planifié un stratagème pour détourner votre esprit de Jésus et pour vous garder inquiet et contrarié parce qu’il ne veut pas que vous obteniez ce que la Bible enseigne. Dieu s’est plu à nous donner cette vérité pendant de nombreuses années, mais nous ne l’avons pas vue. Nous avons été occupés, pourtant – occupés à aller ici, occupés à aller là, occupés à travailler pour l’église, et occupés à suivre le pasteur.

« L’archi-trompeur déteste les grandes vérités qui mettent en évidence un sacrifice expiatoire et un Médiateur tout-puissant. Il sait qu’avec lui tout dépend maintenant de sa capacité à détourner les esprits de Jésus et de sa vérité. »[6]

Satan sait que si tu mets Jésus dans ton cœur, il n’aura aucune chance de t’avoir. C’est pourquoi il te garde occupé. Maintenant, écoutez ceci, car Sœur White nous parle, tout comme les prophètes d’autrefois parlaient aux gens de leur temps :

« Le sujet du sanctuaire et du Jugement investigatif doit être clairement compris par le peuple de Dieu. »[7]

Le comprenez-vous clairement ? Si ce n’est pas le cas, vous passez à côté de l’essentiel. Pourtant, beaucoup ne l’ont jamais entendu ! Ce qui suit me bouleverse et m’a bouleversé lorsque je l’ai découvert :

« L’intercession du Christ en faveur de l’homme dans le sanctuaire d’en haut est aussi essentielle au plan du salut que sa mort sur la croix. »[8]

La mort de Jésus était importante, comment il a souffert, saigné et est mort ! Il est mort pour tous les torts que j’ai commis, et pourtant Ellen White dit que comprendre l’intercession du Christ est tout aussi important que la croix. Jésus a fait tout cela pour vous. Il est mort sur la croix, est retourné au ciel et a parlé de toi à son Père, et tu n’en sais rien. Cela me fait peur, et cela devrait vous faire peur.

« Nous devons, par la foi, entrer dans le voile, « là où le précurseur est entré pour nous ». C’est là que se reflète la lumière de la croix du Calvaire. C’est là que nous pouvons avoir une vision plus claire des mystères de la rédemption. »[9]

Jésus-Christ se trouve dans le lieu très saint du sanctuaire céleste et fait de son mieux pour intercéder en notre faveur.

« Tous ceux qui veulent que leur nom soit retenu dans le livre de vie doivent maintenant, dans les quelques jours qui restent de leur période de probation, affliger leur âme devant Dieu par la tristesse du péché et un véritable repentir. »[10]

Nous devons affliger nos âmes :

« Il doit y avoir une recherche profonde et fidèle du cœur. L’esprit léger et frivole auquel se livrent la majorité des chrétiens professés doit être abandonné. Il y a un combat sérieux à mener pour tous ceux qui veulent maîtriser les mauvaises habitudes qui s’efforcent de dominer. »[11]

Cherchez-vous dans votre cœur ? Mon ami, tu es dans une bataille, et la plupart du temps, tu ne le sais même pas. Tu t’amuses, tu vas ici et là, tu achètes ceci et cela, tu profites de tous les plaisirs du monde. Le diable dit : « Aide-toi, amuse-toi. Allez-y, continuez. Mais Jésus est au ciel, et il veut que tu fasses attention à ce qu’il fait maintenant. Il essaie de se battre pour toi. Il veut que tu aies son Esprit Saint en toi, pour que tu puisses vivre au-dessus de ce monde. Jésus est au ciel, il se bat pour toi, et toi tu es sur cette terre, tu t’amuses, tu fais toutes sortes de fautes et d’erreurs et tu aimes les faire, mais Jésus te dit d’affliger ton âme, de te préparer.

« Combien périlleuse est la condition de ceux qui, lassés de leur veille, se tournent vers les attraits du monde. »[12]

Les adventistes du septième jour ont oublié ce message important et se sont tournés vers les choses du monde. La raison pour laquelle vous n’entendez pas cela est que les dirigeants ont détourné vos têtes de ce message. Les dirigeants adventistes du septième jour se sont rebellés en 1888, tout comme les Juifs lorsqu’ils se sont rebellés et se sont détournés de Jésus. Puis en 1955[13] ils se sont rebellés à nouveau et ont dit que vous n’aviez plus à croire ou à enseigner le ministère du Christ dans le lieu très saint. C’est la raison pour laquelle vous ne l’avez pas.

Nous devons affliger nos âmes et laisser l’Esprit vivre en nous. C’est notre travail car, lorsque Jésus se lèvera et que tout cela sera terminé, la Bible me dit que Dieu va marier son peuple à Jésus là-haut dans le ciel. Son église sera sans tache ni ride. On m’a enseigné que Jésus allait épouser son église ici-bas (dans leurs péchés). Ils vous ont dit la même chose. Il va revenir, et nous l’accueillerons à bras ouverts, tels que nous sommes. C’est ce qui est enseigné, mais la Bible me dit, parce que je l’ai lu dans la Bible, qu’il va d’abord épouser son église là-haut et ensuite descendre ici pour recevoir son peuple. Tous ceux qui ont accompli le jugement, l’expiation, sont son peuple et ne feront qu’un avec lui. Ils seront unis dans l’harmonie et la paix pour vivre avec le Père pour toujours. Tout le plan de salut qui a été établi avant la fondation du monde sera achevé, et Jésus fera tout. Il vous donne la foi, il vous enseigne et vous guide, il vous rappelle certaines choses, il vous convainc de péché, puis il se tient devant le Père et vous déclare juste, équitable et digne et vous déclare apte à vivre avec son Père dans les cieux. Que pouvez-vous faire d’autre que d’accepter par la foi un don aussi merveilleux ? Cela semble trop facile pour être vrai, et c’est pourquoi tant de gens n’y croient pas. Mais je veux être prêt quand Jésus viendra, en suivant son plan. Et vous ?

 

[1] Ellen White, The Upward Look, p. 315.

[2] White, The Spirit of Prophecy, vol. 4, p. 310

[3] Ibid., p. 311.

[4] Ibid.

[5] Ibid., p. 312.

[6] Ibid., p. 312.

[7] Ibid., p. 313.

[8] Ibid., p. 313.

[9] Ibid.

[10] Ibid., p. 314.

[11] Ibid.

[12] Ibid., p. 315.

[13] En 1955, des dirigeants adventistes ont rencontré des évangéliques de premier plan, ce qui a donné lieu à la publication du livre Questions on Doctrine.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !