La conférence et les ministères indépendants sur le baptême

lake-2063957_1280
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Plusieurs centaines de personnes décident de quitter l’apostasie de l’organisation de la conférence adventiste pour aller dans divers ministères indépendants prêchant la vérité présente. Est-ce vrai que c’est divers ministères indépendants son vraiment prochent la vérité présente? Sont-ils vraiment détachés de l’organisation adventiste? L’Esprit de Prophétie démontre ce qu’est la vérité présente et surtout les fondements qui nous mènent vers une vérité présente.

Les divers ministères indépendants comme Amazing Fact, Amazing Discoveries, Whitehorse Media, etc. ne sont pas tout à fait détaché. La conférence peut leur apporter un soutien financier étant donné qu’il leur rend la dîme. Nous comprenons bien la raison pour laquelle, ces ministères n’invitent pas les membres à ce refaire baptiser. Ils sont encore accrochés à la conférence générale et les crédos de celle-ci ? Alors de quels ministères il est question
quand nous disont qu’ils sont détachés totalement de la conférence ?

Save To Serve, Amazing Worlds Ministries, etc. sont des ministères qui se disent indépendants et rebaptise les croyants adventistes sortis de l’Église. Nous pouvons donc nous poser quelle différence y a-t-il entre ces ministères et la conférence? Sur le point de vue doctrinaux, il y en a aucune, mais une partie du message est prêché (Message des trois anges, sanctuaire, etc.).

«En tant que peuple, nous devons rester fermes sur la plate-forme de la vérité éternelle qui a résisté à l’épreuve et à l’épreuve. Nous devons conserver les piliers sûrs de notre foi. Les principes de vérité que Dieu nous a révélés sont notre seule véritable fondation. Ils ont fait de nous ce que nous sommes. Le laps de temps n’avait pas diminué leur valeur.» – Témoignages spéciaux, série B, ne° 2, p. 51 (1904).

Quel sont c’est vérité éternelle? Dans la bible, il y a différent point qui sont fondamentales en tant que chrétien et nous les appelons principes fondamentaux de notre foi. Ellen White écrit cela en 1904 donc ce n’était certainement pas les principes de 1931 ou de 1980. Alors ce sont ceux de 1889 (ou 1872)! Si ces ministères ne suivent pas ces principes alors pourquoi disent-il suivent la vérité présente? Ce serait mentir au peuple. Le point qui différentie tant ces principes est sur la divinité. Ces gens sont trinitaires tandis que les pionniers étaient anti-trinitaires.

Le baptême doit être différent que celui de la conférence générale sinon quel est le but de se refaire baptiser au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit. La leçon de l’école du Sabbat de 1906 démontre bien que la Trinité est de l’idolâtrie : «1 Jean 5:19-21 — “Les chrétiens ont été délivrés (Col. 1:13) ‘de la puissance du malin’. L’expérience chrétienne décrite dans cette épître est très positive. Quinze fois se produit l’affirmation ‘nous savons’, ou ‘nous savons’, ou ‘nous savons’, ou ‘nous avons su’, et par d’autres expressions il est clairement démontré que la connaissance positive concernant les choses de Dieu est le privilège du chrétien (1 Cor. 2:12). Il n’est pas nécessaire de s’incliner devant une image visible pour être un idolâtre (Éph. 5:5). «Il est aussi facile de faire une idole de fausses doctrines et théories que de façonner une idole en bois ou en pierre. En déformant les attributs de Dieu, Satan conduit les hommes à le concevoir dans un faux caractère. Chez beaucoup, une idée philosophique trône à la place de Jéhovah, tandis que le Dieu vivant, tel qu’il est révélé dans son œuvre, dans le Christ et dans les œuvres de la création, n’est adoré que par quelques-uns. Des milliers de gens défient la nature, tandis qu’ils renient le Dieu de la nature. Bien que sous une forme différente, l’idolâtrie existe dans le monde chrétien aujourd’hui aussi véritablement qu’elle existait parmi l’ancien Israël au temps d’Élie. Le dieu de beaucoup de sages, de philosophes, de poètes, de politiciens, de journalistes, le dieu des cercles polis et à la mode, de nombreux collèges et universités, même de certaines institutions théologiques, n’est guère meilleur que Baal, le dieu soleil de la Phénicie.»

Alors pour la majorité des chrétiens, surtout ceux des adventistes, ils doivent revoir leur compréhension de la divinité, car la plupart des chrétiens ont une fausse conception de la divinité. Sœur White démontre que comme l’Israël se corrompit, l’Israël moderne sera corrompu. La plupart du peuple d’Israël, étaient des idolâtres, alors posons-nous la question, se pourrait-il que la plupart des adventistes soient des idolâtres?

«Lorsque j’étudie les Écritures, je suis inquiet pour l’Israël de Dieu en ces derniers jours. Ils sont exhortés à fuir l’idolâtrie. Je crains qu’ils ne soient endormis et tellement conformés au monde qu’il serait difficile de discerner entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas. La distance s’élargit entre Christ et son peuple, et se réduit entre eux et le monde. Les marques de distinction entre le peuple professé de Christ et le monde ont presque disparu. Comme l’ancien Israël, ils suivent les abominations des nations qui les entourent.» — Témoignages pour l’Église 1:277.

L’idolâtrie mène vers le monde, car tout ce qui est hors de Dieu est abomination et quand nous avons une mauvaise conception de Dieu, il est certain que nous avons des abominations qui en résultent. La bible nous exhorte à fuir l’idolâtrie, alors il faut fuir l’Église qui est idolâtre, celle qui a une mauvaise conception de Dieu en fait partie! Satan travaille fort pour disperser le peuple de Dieu.

Quand nous nous faisons baptiser par la conférence ou par les ministères trinitaires, nous entrons dans l’abomination! Pourtant Dieu nous dit de fuir! Les apôtres démontrent qu’il y a un seul baptême et c’est au nom de Jésus-Christ. Actes 2 : 38 nous dit : «Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.» Plusieurs autres passages appuient cette façon de baptiser.

Actes 8 : 16 — «ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus.»

Actes 19 : 5 — «Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus.»

De plus il nous est dit dans Colossiens 3 : 17 : «Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père.» Le baptême est l’œuvre d’une personne qui peut baptiser et Paul nous dit de le faire au nom de Jésus. Alors cela contredit Matthieur 28 : 19? Bien sûr que non, car le texte continue en disant : «en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père.» Si nous nous faisons baptiser au nom de Jésus, nous rendons grâce à Dieu le Père, et nous recevrons l’Esprit de Dieu sur nous de ou la signification du texte de Matthieu 28 : 19.

Alors exhortons nous frères et sœurs pour qu’à «Les anges accompagneront tous ceux qui, connaissant les vérités bibliques, s’efforceront de rechercher les hommes et les femmes avides de lumière. Et partout où se rendent les anges on peut avancer sans crainte. Ce travail, accompli avec fidélité, amènera de nombreux pécheurs à se détourner de l’idolâtrie pour adorer le Dieu vivant. Ils cesseront alors de glorifier les institutions humaines pour se ranger résolument du côté de Dieu et de sa loi.» — Prophètes et Rois, p.126.

1 réflexion au sujet de “La conférence et les ministères indépendants sur le baptême”

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !