Le plus grand média catholique d’Asie affirme que le pape François est le sauveur de la création

L’Union of Catholic Asian News est la plus grande source de nouvelles catholiques en Asie. Le 15 juillet 2022, elle a publié un article intitulé « François, un pape qui sauve la création ». L’article poursuit en affirmant que l’encyclique du pape, Laudato Si’, « était à la fois un appel au réveil et une inspiration pour les chrétiens et le monde ». Il nous appelle également tous à « tenir compte de l’appel du pape François à sauver la planète » et cite un extrait de Laudato Si’ où le pape déclare : « Je lance donc un appel urgent à un nouveau dialogue sur la manière dont nous façonnons l’avenir de notre planète. »

En gros, l’Union of Catholic Asian News nous dit que la fin du monde est imminente si nous n’agissons pas maintenant : 

L’article poursuit en disant que des vies humaines, des vies animales et des cultures risquent d’être détruites si nous ne changeons pas nos habitudes. Et quelle est la solution ? Eh bien, selon l’Union of Catholic Asian News, nous avons besoin du pape François. Nous avons besoin de son encyclique. Parce que le pape François est le sauveur du monde. 

« Le monde doit changer, et ceux qui contrôlent les industries du pétrole, du gaz et du charbon et les centrales électriques doivent changer. Ils sont à l’origine de l’excès de dioxyde de carbone dans l’atmosphère qui provoque la surchauffe de la planète. La preuve immédiate en est la vague de chaleur qui s’abat actuellement sur certaines régions du monde. Cela conduit les plantes et les animaux à l’extinction. » [1]

Tout d’abord, les humains déchus et pécheurs ne peuvent sauver personne, et encore moins la planète entière. Seul le Christ est le Sauveur du monde, et lui seul peut sauver nos vies et sa création. En fait, il nous est dit que le souffle même de chaque personne est entre ses mains : 

« Mais interroge donc les bêtes, et elles t’instruiront; ou les oiseaux des cieux, et ils te l’annonceront; ou parle à la terre, et elle t’instruira; et les poissons de la mer te le raconteront. Qui ne sait, parmi tous ces êtres, que la main de Dieu a fait cet univers? Qu’il tient en sa main l’âme de tous les vivants, l’esprit de toute chair d’homme? L’oreille ne juge-t-elle pas des discours, comme le palais goûte les aliments? La sagesse est dans les vieillards, et le discernement est le fruit des longs jours! » Job 12: 7-12 

Deuxièmement, Laudato Si’ ne se limite pas à fournir de l’air et de l’eau propres. C’est bien plus que cela. Il est clair que Laudato Si’ soit déterminé à unir le monde en changeant nos structures économiques, religieuses et politiques. Cela se passe en ce moment même sous nos yeux. Vous ne pouvez pas échapper à cette réalité.

Chacun doit adhérer à l’idéologie mondialiste et élitiste. Au moment même où nous écrivons ces lignes, les politiques de Laudato Si’ sont largement agitées. Les législateurs et les gouvernements subissent d’intenses pressions pour qu’ils changent d’avis sur toute une série de politiques. Si vous adhérez aux directives et suivez les règles établies par les pouvoirs en place, votre vie sera plus facile et vous aurez le soutien du monde entier. Si vous ne faites pas ce qui est demandé, ils (WEF, ONU, Vatican et autres élitistes mondiaux) détruiront vos économies, vos pays et la libre volonté des gens. Nous en avons eu un aperçu lors de la crise de Covid. C’est le message de Laudato Si’. Prenez note des passages suivants de l’encyclique du pape : 

« Le défi urgent de protéger notre maison commune inclut le souci d’amener toute la famille humaine à rechercher ensemble un développement durable et intégral, car nous savons que les choses peuvent changer. » (Laudato Si’ n°13)

« Il est essentiel de concevoir des institutions internationales plus fortes et plus efficacement organisées, avec des fonctionnaires nommés équitablement par accord entre les gouvernements nationaux, et habilités à imposer des sanctions. » (Laudato Si’ #175)

« Pour gérer l’économie mondiale ; pour relancer les économies frappées par la crise ; pour éviter toute aggravation de la crise actuelle et les plus grands déséquilibres qui en résulteraient ; pour réaliser le désarmement intégral et opportun, la sécurité alimentaire et la paix ; pour garantir la protection de l’environnement et réguler les migrations : pour tout cela, il est urgent d’avoir une véritable autorité politique mondiale. » (Laudato Si’ #175)

« Parce que l’application des lois est parfois insuffisante en raison de la corruption, il faut exercer une pression publique afin de susciter une action politique décisive. La société, à travers les organisations non gouvernementales et les groupes intermédiaires, doit faire pression sur les gouvernements pour qu’ils élaborent des réglementations, des procédures et des contrôles plus rigoureux. » (Laudato Si’ 179) 

« Gérer l’économie mondiale ; relancer les économies frappées par la crise ; éviter toute aggravation de la crise actuelle et les plus grands déséquilibres qui en résulteraient ; réaliser le désarmement intégral et opportun, la sécurité alimentaire et la paix ; garantir la protection de l’environnement et réguler les migrations : pour tout cela, il y a un besoin urgent d’une véritable autorité politique mondiale. » (Laudato Si’ #175)

« Parce que l’application des lois est parfois insuffisante en raison de la corruption, il faut exercer une pression publique afin de susciter une action politique décisive. La société, à travers les organisations non gouvernementales et les groupes intermédiaires, doit faire pression sur les gouvernements pour qu’ils élaborent des réglementations, des procédures et des contrôles plus rigoureux. » (Laudato Si’ 179) 

« L’objectif est de promouvoir la diversité de la vie, la contemplation reconnaissante du monde de Dieu, le souci des besoins des pauvres et la protection de l’environnement. Parce que les enjeux sont si élevés, nous avons besoin d’institutions habilitées à imposer des sanctions pour les dommages infligés à l’environnement. Mais nous avons également besoin des qualités personnelles que sont la maîtrise de soi et la volonté d’apprendre les uns des autres. » (Laudato Si’ #214)

Laudato Si’ appelle à l’unité et à la coopération mondiales. Il encourage toutes les confessions religieuses et les églises, y compris le protestantisme, à rejoindre Rome et à travailler ensemble pour résoudre les problèmes du monde. Il plaide en faveur d’une structure politique mondiale ayant le pouvoir d’imposer des sanctions. Il nous encourage à apprendre les uns des autres, ce qui implique que nous devons apprendre de Rome. Et il mentionne le dimanche, dimanche, dimanche, trois fois, appelant ce jour le véritable jour de repos. La note de bas de page n°168 de Laudato Si’ n°237 fait référence à une citation sur « le repos éternel de l’homme ». Cette note de bas de page fait référence à une déclaration du Catéchisme catholique selon laquelle le dimanche est le jour du Seigneur. Le Catéchisme catholique apparaît treize fois dans Laudato Si’. 

C’est l’économie du pape François, et elle est basée sur le catéchisme catholique romain. Laudato Si’ unira les rois de la terre, les marchands et les filles (églises), transformant le monde en préparation de la marque de la bête. Selon Apocalypse 13, une puissance religieuse jouera un rôle dans le contrôle et l’unification du culte, de l’économie et du pouvoir politique : 

« Il lui fut aussi donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné puissance sur toute tribu, langue, et nation. » Apocalypse 13 : 7.

« Et personne ne pouvait acheter ni vendre, s’il n’avait la marque ou le nom de la bête, ou le nombre de son nom. » Apocalypse 13 : 17. 

« Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et elle fit mettre à mort tous ceux qui n’adoraient pas l’image de la bête. » Apocalypse 13 : 15.

Dans le monde d’aujourd’hui, une seule force religieuse vise à former une nouvelle alliance entre les économistes, les banquiers, les chefs d’entreprise, les PDG, les chefs d’État et les organisations religieuses. Dans cette volonté mondiale de construire son autorité politique, religieuse et économique, le pape François montre la voie.

Malheureusement, certains de nos concitoyens se sont laissés embrouiller par les belles paroles du mouvement œcuménique et, par conséquent, ils ne voient aucune raison de lancer un avertissement contre cette puissance bestiale. Mais je peux vous assurer que la reconnaissance universelle de Rome comme le facilitateur suprême des politiques économiques, politiques et religieuses est l’un des signes les plus significatifs que nous vivons maintenant dans la période finale de l’histoire de la terre et que Jésus est en chemin. 

« Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort; mais cette plaie mortelle fut guérie, et toute la terre étant dans l’admiration suivit la bête. » Apocalypse 13 : 3. 

Cela se produit déjà dans le monde. Toutes les nouvelles, les tendances et les événements mondiaux actuels vont dans ce sens. Pour l’instant, l’invitation à suivre la bête est entièrement volontaire. Pendant la crise de la marque de la bête, nous serons forcés d’adorer la bête et de recevoir sa marque. C’est le scénario qui se déroule, et dans ce contexte, Dieu enverra un message mondial disant : 

« Et un troisième ange les suivit, en disant d’une voix forte: Si quelqu’un adore la bête et son image, et s’il en prend la marque au front, ou à la main. » Apocalypse 14 : 9.

 

[1] https://www.ucanews.com/news/francis-a-pope-who-saves-the-creation/98040

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !