La liturgie catholique dans les églises adventistes

Catholic-Priests-inside-of-Adventist-Church
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Deux prêtres catholiques romains, Sergio Biancofiore(1) et Alfredo Gabrielli(2), ont célébré la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens à l’église adventiste du septième jour de Bari, en Italie, le samedi 22 janvier 2022. Valerio Bernardi, le pasteur local de l’Église du Christ, était également présent. Santa Abiusi, l’ancienne responsable de l’Église adventiste de Bari, en Italie, a officié en tant qu’ancienne pour cet événement œcuménique.(3) Santa Abiusi sert non seulement dans l’église locale de Bari, mais elle travaille également pour l’Union italienne des adventistes du septième jour dans le département du ministère des femmes(4) (5).

 

 

L’église adventiste du septième jour de Bari a publié la vidéo ci-dessus du service œcuménique, intitulé « Guided by the One Lord ». Santa Abiusi, l’ancien chef de l’église adventiste du septième jour, a expliqué dans la vidéo le but et l’importance du rituel de l’allumage des bougies pendant le service religieux. Santa Abiusis a déclaré :

Minute 57:25 – « Maintenant nous avons un petit geste symbolique qui représente ce que nous vivons ces jours-ci. C’est une petite métaphore que nous avons créée ici dans ce coin. La bougie centrale représente le Christ, la lumière de la constellation (étoile). Ces bras que nous voyons autour de la bougie, c’est nous tous qui suivons l’amour. Cette lumière est un symbole. Don Sergio (prêtre catholique), le pasteur Valerio, (pasteur évangélique) ils allumeront ces bougies un peu plus petites qui nous représentent, nous, les fidèles qui suivons la lumière qui mène au Christ et qui devenons lumière pour le monde dans lequel nous vivons. »

 

Santa Abiusi était la présidente de l’assemblée des adventistes du septième jour.

 

Nous avons donc ici Santa Abiusi, une représentante de l’Union italienne des églises adventistes, qui explique à différents groupes religieux que les bougies représentent toutes les églises qui suivent le Christ. Toutes les églises. Cet événement a eu lieu pendant la semaine de prière de 2022 pour l’unité des chrétiens. Ces bougies symbolisent l’unité visible qui se crée entre les nombreuses églises. Le mouvement œcuménique consiste à participer aux liturgies et aux sacrements catholiques qui sont conçus pour nous lier à Rome, et non à accepter la parole de Dieu, à faire l’expérience de la repentance ou à promouvoir la conversion ou la sainteté. Est-ce ainsi que nous voulons que nos églises soient ? Est-ce quelque chose que nous allons commencer à parrainer dans nos églises avec des prêtres catholiques romains ?

Notez certaines des autres remarques faites par Santa Abiusi au cours de cette célébration œcuménique dans son église adventiste du septième jour locale. Ces paroles ont été prononcées lors d’une séance de prière d’intercession au cours de laquelle ils ont effectué des lectures et des chants répétitifs, semblables à ce qui se fait lors d’une messe catholique :
Heure 1:00:04 – « Nous prions aujourd’hui pour les communautés chrétiennes du monde entier et leur diversité de culte et de tradition. Nous te demandons, Seigneur, de préserver ces trésors. »

Est-ce la volonté de Dieu que les adventistes du septième jour suivent cette voie ? Sommes-nous censés implorer Dieu de maintenir les gens dans leurs croyances erronées et leurs fausses traditions ? Qui incite nos gens à agir ainsi ? Les prières ont continué :

Heure 1:01:12 – « Renforce les liens d’unité et d’amour mutuel entre les églises et aide-nous à coopérer dans le témoignage pour travailler sans relâche à la défense des opprimés et à l’accueil des marginalisés. »

Que diriez-vous de travailler sans relâche pour défendre la foi qui a été détruite par les traditions et les doctrines des hommes ? Et si nous renforcions nos liens avec la vérité de la parole de Dieu ? Les personnes qui ne désirent pas la Bible ou ses enseignements mais qui veulent néanmoins être spirituelles pourraient participer à ce genre de célébrations dans lesquelles elles recherchent une sorte de sentiment d’accomplissement sans s’engager dans la parole de Dieu.

Heure 1:02:50 – « La naissance de Jésus a été une bonne nouvelle pour tous et a rassemblé des peuples de différentes nations et religions pour adorer le saint enfant. Nous prions pour l’engagement à poursuivre l’harmonie et le dialogue avec les autres religions. Accorde-nous Seigneur l’humilité et la patience de marcher avec les autres en respectant leur chemin. »

Que diriez-vous de vous engager à prêcher les messages des trois anges afin que nous puissions enfin rentrer à la maison pour être avec Jésus ? Et si vous vous engagiez à prendre le livre La Tragédie des Siècles et à le distribuer à toutes les églises pour les aider à se préparer à ce qui va arriver à notre monde ?

Heure 1:03:41 – « Nous prions pour nos églises dans un monde qui change. Seigneur, aide-nous à trouver de nouvelles façons de te suivre et d’être des témoins pour que le monde croie. »

Cherchons-nous de nouvelles façons de suivre Jésus ? Ces « nouvelles » voies incluront-elles la recherche des « anciens sentiers » que le monde chrétien a abandonnés et qu’il ne veut pas emprunter (Jérémie 6:16) ? Il nous est spécifiquement demandé de ne pas oublier nos expériences passées :

« Nous n’avons rien à craindre pour l’avenir, si ce n’est que nous oublierons la voie dans laquelle le Seigneur nous a conduits, et son enseignement dans notre histoire passée. » (Life Sketches, p. 196)

Heure 1:04:17 – « Fais-nous un dans le Seigneur Jésus qui est le chemin, la vérité et la vie, et qui nous a appris à prier. »

C’est une tromperie et une fraude. La parole de Dieu ne nous liera jamais à Rome. Ce n’est pas quelque chose que Dieu nous appelle en tant que chrétien. C’est l’appel du pape, et non celui de Dieu, qui rassemble les églises. Le mouvement œcuménique a pleinement fait son chemin dans l’église parce que nous suivons les principes de Rome sur l’unité tels qu’ils sont décrits dans l’encyclique du Pape François « Fratelli Tutti. »

Le prêtre catholique romain de la paroisse de Santa Anna, Sergio Biancofiore, a fait les remarques suivantes :

Minute 51:57 – « Nous, les catholiques, avons les grands chefs-d’œuvre de l’art, les grands philosophes et ceux que nous appelons les pères de l’église. Peut-être assez pour nous. Peut-être assez pour nous. Peut-être assez pour que nous possédions la vérité et que nous ne levions pas les yeux au ciel. Malheur à nous. Malheur à nous si nous croyons ceux qui ont le monopole de la vérité. Un jour, je suis entré à St Pierre et j’ai traversé une crise. Je pensais à entrer au séminaire et j’étais un peu intimidé par cet « énorme » qu’ils avaient fait. À quoi sert-il ? À dire combien nous sommes grands, ou, au contraire, il sert à dire combien nous sommes pauvres. Quand nous sommes misérables au point de désirer une grandeur que seul Dieu peut donner, alors ce n’est pas un monument de grandeur mais un monument à la pauvreté de l’homme. »

Un monument à la pauvreté ? Pas du tout. L’inspiration dit que Rome est devenue un monument à l’apostasie, à la rébellion, à la désobéissance et au péché. Le prêtre catholique, Sergio Biancofiore, continue ensuite à répandre son hérésie œcuménique. Il parle ici de la diversité qui, selon lui, était présente sur la scène de la nativité lorsque Jésus est né :

Minute 53:24 – « Or le grand miracle s’est produit là. S’il est vrai que les bergers se sont réunis et que les mages étaient là, les gens du nord, par exemple, Joseph, Marie … il y avait des gens de différentes cultures, de différentes traditions, et de différentes langues. Peut-être qu’ils ne se comprenaient pas en parlant, mais ils se comprenaient en adorant l’unique Seigneur… Tous ceux qui viennent de chemins différents aujourd’hui, concentrons-nous sur cette petite maison de Bethléem où nous rencontrons un toi en Jésus. »

La vérité est que tous ces dirigeants œcuméniques compromis, y compris notre peuple, accomplissent la prophétie biblique, mais pas ce qu’ils imaginent. Tout comme Ève a été trompée par les douces paroles de Satan, aujourd’hui, un trop grand nombre de nos concitoyens sont victimes d’une terrible illusion à cause de toutes les belles paroles que l’on trouve dans le mouvement œcuménique :

« Satan a mené sa première grande œuvre de tromperie à travers tous les âges, et il le fera jusqu’à la fin des temps. Dans l’Antéchrist, il a un agent vivant. Lorsque le monde chrétien annulera la loi de Dieu lorsque l’Église et l’État seront unis, lorsque le protestantisme tendra la main par-dessus le fossé pour s’unir au romanisme, l’allégeance à la loi de Dieu sera complètement rejetée et le décret sera lancé contre le peuple de Dieu. Mais lorsque les hommes fouleront aux pieds les exigences les plus claires de la parole de Dieu, la prière montera au ciel : « Il est temps pour toi, Seigneur, de travailler, car ils ont annulé ta loi » (Psaume 119:126). [Psaume 119:126.] Et Dieu agira. Satan inspirera alors les hommes, et même les chrétiens professés qui ont refusé de recevoir l’amour de la vérité, pour accuser et calomnier ceux qui gardent les commandements de Dieu et ont la foi de Jésus. » (Manuscrit, 104, 1893)

Remarquez comment Santa Abiusi, la représentante des adventistes du septième jour, a présenté le dernier orateur, le prêtre catholique Alfredo Gabrielli. Elle l’a présenté aux membres de son église comme le « révérend de l’œcuménisme ».

Heure 1:07:22 – « Avant de recevoir la bénédiction finale, je veux donner la parole au révérend de l’œcuménisme Alfredo Gabrelli pour quelques mots. »

Le prêtre catholique Alfredo Gabrielli, ou le « révérend de l’œcuménisme », a tenu les propos suivants dans l’Église adventiste du septième jour. Il a en fait invité tout le monde à l’église catholique le dimanche :

Heure 1:07:25 – « Tout d’abord, merci à la communauté adventiste qui nous a accueillis pour cette soirée de prière. Merci au Pasteur Valerio Bernardi de l’Eglise du Christ et à Don Sergio Biancofiore de la paroisse de Santa Anna pour avoir partagé vos réflexions de la parole de Dieu. Demain, dimanche, à la basilique Saint-Nicolas, à 18h00, nous aurons un grand moment de prière en présence de tous les pasteurs et de toutes les communautés présentes sur notre territoire de Bari. Et puis encore, la Semaine de prière se prolonge pour deux autres rendez-vous. Lundi, nous serons les hôtes de la communauté luthérienne qui se réunit à l’église des Vaudois à 19h00. Et mardi, nous serons à Modungo à la paroisse de l’Immaculée à 19h00. Nous remercions le Seigneur par-dessus tout et nous lui demandons maintenant la bénédiction. »

Il est scandaleux d’avoir des services d’allumage de bougies, de culte et de prière non doctrinaux dirigés par des prêtres catholiques romains dans nos églises. En accueillant ces événements dans nos églises et en encourageant leur programme, nous rendons en fait un grand service à Rome. Plus ces événements d’unité interconfessionnelle se multiplient, plus ils deviennent dangereux et trompeurs. Depuis quand est-ce que c’est devenu notre mission de promouvoir tout cela ?

 

 

Le message Facebook ci-dessus provient du Bureau pour l’œcuménisme et le dialogue interreligieux de l’archidiocèse catholique romain de Bari-Bitonto. Ils annoncent la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, le 22 janvier 2022, à l’église adventiste du septième jour et ont également fourni un lien vers la vidéo prise à l’église adventiste.

Il est difficile de voir comment ce type d’œcuménisme a fonctionné pratiquement sans opposition de la part de quiconque dans l’église. Les dirigeants qui poursuivent ces rencontres interconfessionnelles n’ont jamais entendu une voix leur dire que ce n’est pas la volonté de Dieu pour nous. Les hauts responsables d’aujourd’hui ne disent pas à notre peuple d’arrêter de faire des bêtises et de s’impliquer dans ces manigances. Nos concitoyens vivent depuis si longtemps dans une bulle œcuménique qu’il ne leur est jamais venu à l’esprit que tout cela pouvait être si faux. Pourquoi ne seraient-ils pas à l’aise lorsqu’ils ont le soutien total des plus hauts responsables de l’Église qui leur disent de continuer à faire ce qu’ils font ? C’est pourquoi ces efforts œcuméniques se répètent année après année après année.

Cela défie toute raison et logique biblique lorsque nous commençons à nous incliner et à faire des offrandes aux représentants du pape François dans nos lieux de culte. Pourquoi les honorons-nous ? Pourquoi les louons-nous ? Eh bien, c’est ce que Rome exige et attend de toutes les églises. Ils veulent que nous soyons tous à genoux, que nous les supplions de nous pardonner et que nous promettions d’être fidèles à leurs faux rêves et illusions d’une fraternité universelle avec le pape François à sa tête.

Une fois de plus, le Bureau pour l’œcuménisme et le dialogue interreligieux de l’archidiocèse catholique romain de Bari-Bitonto partage le message suivant : « Quelques coups de feu dans l’Église adventiste. Et ce soir tout le monde dans la Basilique ! »

En outre, les dirigeants œcuméniques de Rome se sont transformés en narcissiques, tentant d’intimider tout le monde en imposant leurs vues au monde entier et à toutes les églises. Ils ne se soucient de personne et de tous, mais uniquement de ce qui sert les intérêts de Rome. Ils plaident pour le repos dominical auprès de tous les dirigeants politiques du monde. Ils exigent des mandats de vaccination, un protocole d’application de la santé universelle, la fin du système de marché libre et la transformation de notre monde sur la base de la doctrine sociale catholique. Rome est prête à dire ou à faire n’importe quoi, pourvu que son idéologie l’emporte au bout du compte.

Rome ne se préoccupe que de l’application de ses politiques, car c’est tout ce qui compte pour elle. Ils représentent quelque chose qui est non seulement non biblique, mais aussi maléfique, selon la prophétie biblique. La parole de Dieu dit encore dans les Saintes Écritures que ses intentions ne sont pas bonnes mais méchantes et que leur maison est remplie de mauvais acteurs qui amèneront notre monde à sa plus grande crise jamais connue.

 

(1)https://www.arcidiocesibaribitonto.it/clero/sac.-sergio-biancofiore
(2)https://www.arcidiocesibaribitonto.it/clero/diac.-alfredo-gabrielli
(3)https://hopemedia.it/santa-abiusi-primo-anziano-chiesa-bari/
(4)https://ministerifemminili.avventista.it/team-members/santa-abiusi/
(5)https://ministerifemminili.avventista.it/chi-siamo/

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !