« L’Amérique doit diriger le Nouvel Ordre Mondial », selon Joe Biden

Lors d’un discours prononcé lundi devant une organisation de lobbying, la Business Roundtable, le président Biden a répété la vieille phrase du « Nouvel ordre mondial », mais il a dit quelque chose de plus concernant le nouvel ordre mondial, dont Apocalypse 13 a confirmé l’avènement. Regardez ce qu’il a dit :

« C’est le moment où les choses changent. Nous allons, il va y avoir un nouvel ordre mondial, et nous devons le diriger. Et nous devons unir le reste du monde libre pour le faire. » [1]

« Le président américain Joe Biden a suscité des interrogations après avoir affirmé qu’un « nouvel ordre mondial » serait bientôt instauré et que c’était aux États-Unis de le diriger. » [2]

Il s’agit de la vidéo officielle du discours de la Maison Blanche sur YouTube (https://youtu.be/dFn8_ESsffI). La citation ci-dessus se trouve dans la dernière minute du discours.

Vous avez vu ce qu’il a dit ? Que l’Amérique doit être la nation qui dirige le « nouvel ordre mondial ». Pourquoi est-ce important ? Parce qu’Apocalypse 13 a dit exactement cela, que l’Amérique (la deuxième bête) dirigerait le monde, regardez :

« Puis je vis une autre bête monter de la terre, qui avait deux cornes semblables à celles d’un agneau, et elle parlait comme un dragon.Elle exerçait toute la puissance de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la plaie mortelle avait été guérie.Et elle opérait de grands prodiges, même jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes.Et elle séduisait les habitants de la terre, par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de dresser une image à la bête, qui après avoir reçu le coup mortel de l’épée, était encore en vie.Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et elle fit mettre à mort tous ceux qui n’adoraient pas l’image de la bête.Et elle faisait que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, prenaient une marque à la main droite, ou au front.Et personne ne pouvait acheter ni vendre, s’il n’avait la marque ou le nom de la bête, ou le nombre de son nom. » Apocalypse 13 : 11-17.

Qui est cette « bête » qui « monte de la terre », exerçant « toute la puissance » dans le monde et amenant le monde entier à recevoir la marque de la bête ? Mes amis, il ne s’agit de rien d’autre que des États-Unis d’Amérique. Daniel 7 : 23 confirme qu’une bête dans la prophétie est une nation, et si vous regardez tout le symbolisme de cette bête, cette nation qui se lève « comme un agneau » (en d’autres mots se lève comme une nation chrétienne – l’agneau est un symbole du Christ) et pourtant « parle comme un dragon » (parle pour Satan et l’Empire romain – Rome papale) n’est d’autres que l’Amérique, et comme Joe Biden l’a confirmé « l’Amérique doit mener le nouvel ordre mondial » dans l’accomplissement d’Apocalypse 13.

L’Amérique va conduire le monde dans la plus grande tromperie finale que le monde n’ait jamais vu, comme le confirme Apocalypse 13, en « trompant » le monde pour qu’il pense faire le travail de Dieu, au nom de la paix et de l’unité, mais en fasse en conduisant le monde à accepter la marque de la bête et sur le chemin de la destruction. S’il vous plaît, étudiez et découvrez la vérité, mes amis, afin d’être prêts pour la tromperie finale de Satan. Les églises déchues d’Amérique et du monde, ainsi que l’Église catholique romaine, sont impliquées dans cette tromperie.

La servante à ce propos nous dit :

« Dans le mouvement qui se dessine aux Etats-Unis pour assurer l’appui de l’Etat aux institutions et aux usages de l’Eglise, les
protestants emboîtent le pas derrière les romanistes. Il y a plus : ils ouvrent à la papauté la porte qui lui permettra de retrouver en Amérique la suprématie qu’elle a perdue en Europe. Et ce qui rend ce mouvement plus significatif, c’est le fait que son but principal consiste à imposer l’observation du dimanche, institution qui émane de Rome, et qu’elle considère comme le signe de son autorité. Le désir de se conformer aux coutumes du monde et de vénérer des traditions humaines au lieu des commandements de Dieu pénètre dans les églises protestantes et les pousse à faire en faveur du dimanche ce que la papauté a fait avant elles. Ce désir correspond à l’esprit de Rome. » E. G. White, La Tragédie des Siècles, p.622

Alors s’il vous plaît, ne regardez pas les églises ou les dirigeants. Regardez Jésus-Christ et sa seule vérité, car seule la vérité en Christ peut vous « libérer ».

[1] rt.com
[2] freepressjournal.in

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !