Ganoune Diop et Ted Wilson félicité par les représentant de Rome pour leur unité oecuménique

Je ne prends pas ce genre de rapport à la légère, mais le message d’avertissement doit être donné tout comme Dieu a donné ses messages d’avertissement à son peuple par l’intermédiaire d’Elie et des prophètes d’autrefois. Nous vivons des temps sérieux, solennels, juste au bord du précipice de l’illusion finale, du temps de détresse et de la seconde venue du Christ. Et pourtant, au lieu de faire les préparatifs nécessaires pour être prêt en Christ, le peuple de Dieu professé s’enfonce de plus en plus dans la mondanité, tandis que les dirigeants se félicitent de leurs efforts œcuméniques.

Sur la photo principale, vous voyez des dirigeants de la Conférence générale donner et recevoir des prix pour leur participation au domaine de la soi-disant « liberté religieuse », qui est un nom d’emprunt pour l’œcuménisme ! Cela a eu lieu lors d’une réunion avec les dirigeants des églises déchues de Babylone, pour citer …. « renforcer les liens ». Examinons quelques citations de l’article :

« Refuser de se taire face au mal – En partenariat avec les départements des églises, les dirigeants communautaires, les législateurs, les dirigeants des états, les fonctionnaires, les institutions nationales comme les Nations Unies, et les dirigeants de la PARL dans les 13 divisions des églises à travers le monde, la PARL est également un défenseur actif des questions de politique publique … Le jeudi après-midi, lors de la 61ème session du CG à St. Louis, Missouri, l’ABP a organisé un déjeuner pour renforcer les relations entre les directeurs de l’ABP et s’engager avec des fonctionnaires et des leaders religieux clés … représentant certaines des connexions significatives que l’ABP a établies avec des représentants influents à travers le monde étaient le Secrétaire du Forum chrétien mondial Dr. Casely Essamuah, le représentant de l’Armée du Salut Colonel Kenneth Johnson, le représentant de l’Alliance baptiste mondiale Rev. Everton Jackson … Diop a récompensé plusieurs personnes pour leur choix de servir dans l’arène publique. » [1]

« Refuser de se taire face au mal » ? Qu’en est-il des maux qui remplissent les églises aujourd’hui ? Qu’en est-il du SILENCE face à cela ?

Il y a tellement de choses qui ne vont pas dans ce tableau. Le « partenariat » avec le monde et les dirigeants politiques. Le « renforcement des relations » avec les églises déchues de Babylone. Et aussi se donner des récompenses qu’ils peuvent accrocher sur leurs murs à la maison et avoir une très haute opinion d’eux-mêmes. Avez-vous jamais lu que Jésus faisait l’une de ces choses ? Avez-vous jamais lu que les prophètes ou les apôtres ont fait l’une de ces choses ? Non, au contraire, ils ont mis en garde contre ces choses :

« Hommes et femmes adultères, ne savez-vous pas que l’amour du monde est une inimitié contre Dieu? Qui voudra donc être ami du monde, se rendra ennemi de Dieu. » (Jacques 4 : 4)

« Ainsi a dit l’Éternel: N’apprenez pas les façons de faire des nations; et ne craignez pas les signes des cieux, parce que les nations les craignent. » (Jérémie 10 : 2)

« 14 Ne vous mettez pas sous un même joug avec les infidèles; car qu’y a-t-il de commun entre la justice et l’iniquité? et quelle union y a-t-il entre la lumière et les ténèbres? 15 Quel accord entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle? 16 Et quel rapport entre le temple de Dieu et les idoles? Car vous êtes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai au milieu d’eux et j’y marcherai; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. 17 C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et vous séparez, dit le Seigneur, et ne touchez point à ce qui est impur, et je vous recevrai; » (2 Corinthiens 6 : 14-17)

« Nous ne devons entrer dans aucune confédération avec le monde, supposant qu’en agissant ainsi nous pourrions accomplir davantage. » (Testimonies for the Church, Volume 8, p.160)

« Nous ne devons entrer dans aucune confédération avec ceux qui n’aiment pas ou ne craignent pas Dieu. » (Review and Herald, 18 nov. 1902, pgr.2)

Les citations ci-dessus devraient à elles seules faire taire tout débat sur ce sujet. Nous devons nous en remettre à Dieu SEULEMENT et toute déviation de ce principe démontre un manque de foi et constitue un péché. Et ceci m’amène à la question principale de cette article. Alors que les dirigeants d’églises se concentrent sur leurs relations » avec d’autres églises et sur le partenariat avec les dirigeants politiques, se félicitant les uns les autres et se donnant des prix, ils sont devenus aveugles au fait que les églises qu’ils sont censés diriger et dont ils prennent soin se noient littéralement dans le péché et la mondanité !

Toutes les formes de mondanité ont pénétré dans les églises aujourd’hui. Le peuple professant de Dieu se tourne vers le monde pour s’inspirer, plutôt que de s’appuyer sur un ainsi dit l’Éternel ». Les normes du monde en matière de culte, de musique, d’habillement, de conversation, d’alimentation, de loisirs, etc. ont été adoptées par les églises. Et où est le refus de se taire face au mal » des dirigeants à cet égard ? Ils sont silencieux ! Et la chose la plus tragique de toutes, c’est que ceux qui défendent la vérité, comme la vérité sur Dieu le Père et Son Fils, en exposant le faux dieu trinitaire dans l’église, sont chassés des églises, alors que le PÉCHÉ et les PÉCHEURS sont embrassés et acceptés !

L’appel à se séparer du monde et de Babylone est un message de Dieu !

Ce message de vérité, qui invite à sortir de Babylone » (Apocalypse 18:4) et à se séparer du monde, est adressé par Dieu lui-même à tout son peuple. Il est donné afin de préparer pour Lui un peuple qui sera prêt à accueillir Jésus lors de son retour prochain et à entrer dans la sainte demeure céleste. Ce message enseigne la simplicité, la franchise, la douceur, l’humilité et la piété dans la vie, dans le caractère, dans la conduite, dans les habitudes, dans l’habillement, dans le manger, dans le boire, dans les loisirs, dans tout ce qui concerne la vie et la piété. L’apôtre Pierre a dit ce qui suit pour nous :

« 11 Puis donc que toutes ces choses doivent se dissoudre, quels ne devez-vous pas être par la sainteté de votre conduite et votre piété, 12 Attendant, et hâtant la venue du jour de Dieu, dans lequel les cieux enflammés seront dissous, et les éléments embrasés se fondront? » (2 Pierre 3  : 11-12)

Tout ce qui suit le monde, les modes du monde, que ce soit dans l’habillement, la nourriture, les loisirs, la procédure de l’église, la musique, l’éducation, la pratique de la médecine et de la guérison, la lecture, ou dans toute autre direction, offre un feu étrange à Dieu. Dieu a ses propres méthodes pour faire avancer son œuvre. Nous n’avons pas besoin d’adopter les méthodes humaines. Il a ses propres normes pour son peuple. Adopter les normes du monde, c’est Lui tourner le dos !

Il suffit de comparer les normes actuelles de l’église avec celles de la Parole de Dieu et des pionniers de notre église pour voir à quel point le peuple et les églises professant Dieu se sont éloignés. On passe plus de temps sur l’autel du plaisir que sur l’autel du sacrifice et de la sainteté. Regardez l’habillement du peuple de Dieu aujourd’hui. Une caractéristique marquée de cette époque est l’exposition immodeste de la personne, l’étalage des charmes physiques, l’accentuation de chaque partie du corps qui est calculée pour créer – comment dire ? l’admiration ? Je n’ai pas besoin de vous le dire. Les impulsions et les désirs inhérents à la nature humaine déchue ne vous sont pas inconnus. Personne ne peut s’habiller de manière à attirer l’attention sur le sensuel, le charnel, le physique et l’accentuer, puis me regarder dans les yeux avec une apparente innocence et me dire qu’il ou elle ne sait pas ce qu’il fait ! Il ou elle sait ce qu’il ou elle fait ! Ils n’apportent pas la gloire à Dieu, ils apportent la gloire à eux-mêmes, et provoquent la luxure dans l’Église.

Malheureusement, beaucoup croient que les normes changent et que nous devons évoluer avec les temps. Mais il s’agit là d’un raisonnement purement humain et non de Dieu, comme nous pouvons le voir dans ce que Dieu dit à ce sujet :

« L’homme envieux se hâte pour s’enrichir, et il ne sait pas que la disette lui arrivera. » (Proverbes 28 : 22)

« Ainsi a dit l’Éternel: Tenez-vous sur les chemins, et regardez, et enquérez-vous des sentiers d’autrefois, quel est le bon chemin; et marchez-y, et vous trouverez le repos de vos âmes! Et ils répondent: Nous n’y marcherons point. » (Jérémie 6 : 16)

« Car je suis l’Éternel, je ne change pas; et vous, enfants de Jacob, vous n’avez pas été consumés. » (Malachie 3 : 6)

« Toute grâce excellente et tout don parfait viennent d’en haut, et descendent du Père des lumières, en qui il n’y a ni variation, ni ombre de changement. » (Jacques 1 : 17)

Comme l’apôtre Paul l’a dit dans 1 Timothée 2:9-10, nous devons « nous parer de vêtements modestes, avec pudeur et sobriété ; non pas de cheveux tressés, ni d’or, ni de perles, ni de vêtements coûteux, mais de ce qui convient à ceux qui professent la piété ». Nous devons revenir en pratique à l’époque où la modestie, la chasteté et la douce simplicité étaient plus que des mots, et réaliser dans nos vies ce que les principes de l’évangile exigent, la séparation du monde et de ses modes, l’abandon de ses mauvaises pratiques, et la suite entière de notre Seigneur dans tout ce qui concerne la vie et la piété.

Aujourd’hui, même le sabbat est devenu « peu considéré » par beaucoup de ceux qui professent Dieu. Des tâches ménagères inutiles sont accomplies à la maison. On parle d’affaires et de sports mondains. Des réunions purement sociales sont organisées. On fait du shopping, on lit des livres profanes, on regarde la télévision et on s’occupe de toutes les formes de soins mondains, et l’on s’éloigne tristement de la fidélité et de la loyauté antérieures au saint commandement de Dieu. Pourtant, Dieu a promis une riche bénédiction à ceux qui honorent vraiment son jour saint :

« 13 Si tu retiens ton pied au jour du sabbat, pour ne pas faire ta volonté dans mon saint jour; si tu appelles le sabbat tes délices, et honorable ce qui est consacré à l’Éternel; si tu l’honores plutôt que de suivre tes voies, de faire ta volonté et de dire des paroles vaines: 14 Alors tu trouveras des délices en l’Éternel; je te ferai passer par-dessus les hauteurs du pays, et je te nourrirai de l’héritage de Jacob, ton père; car la bouche de l’Éternel a parlé. » (Ésaïe 58 : 13, 14)

Où est l’avertissement des dirigeants concernant tous les maux qui ont pénétré dans les églises ? Pourquoi les dirigeants concluent-ils des « confédérations » avec le monde et les églises déchues, s’élèvent-ils contre les maux du monde tout en restant silencieux sur les maux de leurs propres églises ? Quelle hypocrisie ! Une grande repentance doit avoir lieu. Une vrai réforme doit avoir lieu parmi le peuple professant de Dieu. Non pas une réforme selon les normes du monde ou les normes des églises de Babylone. Mais selon les normes de notre Dieu.

« Et la cognée est déjà mise à la racine des arbres; tout arbre donc qui ne produit point de bon fruit est coupé et jeté au feu. » (Matthieu 3 : 10)

Il est temps de se réveiller peuple de Dieu ! Nous ne pouvons plus faire confiance aux dirigeants des églises car ils sont trop occupés à faire des confédérations avec le monde et les églises déchues pour se soucier des maux dans les églises. Il est temps de suivre Jésus-Christ et Lui seul ! C’est la caractéristique des 144 000 de la fin des temps dans Apocalypse 14. Ils ne suivent pas les églises ou les leaders. Ils ont un leader qu’ils suivent – Jésus-Christ, le Fils du Dieu vivant. Avez-vous encore quelque chose du monde en vous ? Alors laissez-la partir et laissez Jésus vous purifier de tout péché et de toute souillure du monde. Le temps presse !

Chers amis, il ne faudra pas longtemps avant que les anges destructeurs ne reçoivent l’ordre d’accomplir leur terrible travail. Des développements quotidiens autour de nous rendent absolument certain que nous approchons rapidement du jour où l’image de la bête, ayant reçu la vie, parlera et donnera ses ordres pour la marque de la bête et la mort pour ceux qui refusent. La tendance générale de notre époque est l’unité et la conformité. Elle est exigée par la religion, par la politique, par le capital, par le travail, par le gouvernement. Tout concourt à placer le monde sous la domination de la bête et de son image, et à façonner les choses en vue de la dernière grande bataille entre le Christ et Satan. Ce n’est pas le moment de s’éloigner de Dieu et de ses voies. Les questions éternelles sont sur le point d’être réglées. Jésus est sur le point de se lever de son travail sacerdotal pour venir juger les nations. Il est temps de « se tenir sur les chemins, et de voir, et de demander les anciens sentiers, où est le bon chemin, et d’y marcher ».

 

[1] https://adventist.news/news/refusing-to-be-silent-in-the-face-of-evil

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Bienvenue.

Recevez un soutien pour améliorer votre connaissance du Père et de son Fils qui est la vie éternelle (Jean 17 : 3). Vous pouvez vous désabonner en un clic, et nous ne partagerons jamais votre adresse électronique.

Newsletters

Rejoindre la préparation !